Happy end

Fripouille.

Monsieur Écho aime les histoires qui se terminent bien. Surtout quand c’est grâce à lui. Cette histoire-là, c’est celle de Fripouille, le chat qui était entré à la rédaction mardi. En le voyant tout perdu et malheureux, Monsieur Écho a lancé un appel dans Centre Presse… et sa maîtresse l’a reconnu ! Elle l’a récupéré jeudi soir. Le matou était perdu depuis trois semaines, après être tombé du balcon de son appartement, à la Gibauderie (il en a fait du chemin, pour arriver au centre-ville !). Aux dernières nouvelles, Fripouille a eu droit à une bonne douche et va pouvoir se remplumer…

Un chat à la rédac

Ce gros matou a débarqué mardi soir à la rédaction. Après un petit tour sous les tables des journalistes mais pas sous les jupes des filles, il est reparti. Chat…alors.

Ils étaient les derniers

C’est une belle équipe d’élus, Alain Claeys, président de Grand Potiiers en tête, qui a parcouru pour la dernière fois les 338 mètres de la grande passerelle le lundi 23 janvier dernier à 7h15. M. Echo a bien remarqué que la délégation avait une tenue de circonstance. Sombre.

Qui a vu cette œuvre d’art ?


Une curiosité découverte près de la passerelle

Monsieur Echo a l’œil, ce n’est pas nouveau. En se baladant du côté de la grande passerelle des Rocs, ce dimanche, quelques heures avant la fermeture définitive du viaduc, il a repéré cette œuvre en mosaïque. On dirait deux petits robots jouant au ballon. Une curiosité collée au pied du pilier se trouvant à proximité du parking Toumaï.

L’œuvre d’un artiste ? Depuis quand est-elle là ? Si quelqu’un connaît l’histoire de ces deux bonshommes rouges et blanc, Monsieur Echo est curieux de l’entendre.

Et dire qu’ils vont disparaître avec la passerelle !

Des défenseurs pour demander la sauvegarde de la mosaïque de la passerelle ?