Ce qui s’appelle « faire le pied de grue »

grues passerelle« Faire le pied de grue » : expression provenant du verbe « gruer » qui signifiait « attendre ». Monsieur Écho complète la définition : attendre au pied de la grue censée commencer le démontage de la passerelle des Rocs, en vain. Comme une centaine de Poitevins qui voulaient assister à l’événement, Monsieur Écho est resté plusieurs heures dans le froid, hier après-midi, au bout de la passerelle côté Maillochon. Il espérait vous en présenter de belles photos et une non moins belle vidéo. Mais contrairement à ce qui était annoncé par l’entreprise GTM Bretagne, en charge du chantier, le démontage n’a pas pu commencer hier. En attendant, Monsieur Écho a le pied (de grue) complètement gelé.

Une réflexion au sujet de « Ce qui s’appelle « faire le pied de grue » »

  1. Alors, je ne regrette pas de ne pas avoir été là… Mais le spectacle était semble-t-il ailleurs ajd (passage au kärcher du monument aux morts de 1870, destruction de la patine du 19e siècle)… j’ai raté aussi, enfin, vu de nuit seulement…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s