Pas d’âge minimum pour apprécier l’art sacré

Samedi matin à l’occasion du vernissage de l’exposition « Expressions du sacré » organisée à la chapelle Saint-Louis (de Poitiers), Monsieur Echo a constaté qu’il n’y a pas d’âge minimum pour apprécier les oeuvres exposées. Cette jeune demoiselle est en effet restée en admiration devant le tryptique de Xavier Jallais, « Automorphie ».

Maison Rolland, l’instant historique

(Photo sd, Jac86)

Au bout de la passerelle des Rocs, la maison Rolland va disparaître pour permettre le passage du futur bus à haut niveau de service. Les ouvriers sont actuellement à pied d’oeuvre pour sa déconstruction. Un photographe poitevin, Jac86, a immortilisé cet instant : l’enlèvement de cet élément d’ornement au plus haut de la maison.

La grande passerelle, cette fois c’est fait !

Après avoir fait le pied de grue pendant deux jours, M. Echo a finalement dû sortir de son lit en urgence ce matin pour assister en direct au levage de la première partie du tablier de la grande passerelle des Rocs. M. Echo a bien fait de ne pas s’octroyer une grasse matinée. L’opération a débuté à 8h et il n’a fallu qu’une petite heure aux deux grues géantes pour déposer les 150 tonnes de béton. M. Echo n’a même pas eu le temps de prendre son magnifique casque.

Voir la galerie photo sur centre-presse.fr

Aujourd’hui peut-être… ou alors demain…

passerelle

Eh oui, comme en témoigne cette photo prise aujourd’hui mercredi en fin de journée, la passerelle des Rocs est toujours entière. Quelques badauds ont encore attendu le début de son démontage, toujours en vain. GTM Bretagne, l’entreprise en charge du chantier, poursuit les préparatifs et n’a pas annoncé le moment exact de la dépose du premier tronçon.

Quand la mairie lui avait annoncé que ce serait « le chantier du siècle », Monsieur Écho n’avait pas compris que ça durerait un siècle…

La photo bleue mystérieuse

Photo mystèreQue représente cette photo aux teintes bleutées ? Monsieur Echo sollicite la sagacité de ses fidèles lecteurs. Oeuvre contemporaine d’un artiste au coeur de sa période bleue ? Surface étrange d’une planète inconnue ? Fond d’une piscine avant qu’on y fasse le ménage ? Flocons de neige sur un bloc de saphir ? Pellicules sur l’épaule d’un schtroumpf ? Allez, comme Monsieur Echo n’est pas du genre à cultiver les secrets trop longtemps, il vous livre la vraie nature de la photo bleue mystérieuse. Il s’agit tout simplement du sol de la place Leclerc de Poitiers, mardi soir, lors du final de ce carnaval 2012 pourtant axé… sur le blanc. Un sol jonché de confettis (et accessoirement d’un sachet plastique et d’un ticket de bus…)….Mais sans explication, on n’y voit effectivement que du bleu…

Un carnaval électrique

Hier sous le dragon blanc du carnaval de Poitiers, l’ambiance était électrique comme le montre cette image de cette jeune fille qui avait les cheveux dressés sur la tête. Il parait qu’on appelle ça de l’électricité statique. Un comble sachant que le carnaval 2012 était tout sauf statique.

Du monde au balcon

Initialement annoncé ce mardi après-midi, le début du démontage de la passerelle des Rocs n’a finalement pas commencé. Mais Monsieur Écho est loin d’être le seul à avoir voulu suivre ça en direct : une centaine de Poitevins, dont beaucoup d’habitants de Poitiers-Ouest, se sont massés au carrefour de la rue de Maillochon et de l’avenue de Nantes pour être aux premières loges. Il leur faudra revenir pour assister au spectacle. Heureusement, c’est gratuit !

Un Ovni au dessus de la gare de Poitiers

Un objet volant non identifié a survolé mardi vers 15h le chantier de déconstruction de la passerelle des Rocs, face à la gare routière et ferroviaire de Poitiers: très remarqué par les badauds, il s’agissait en fait d’un drone utilisé pour réaliser une vidéo des travaux. Renseignement pris auprès d’un photographe professionnel poitevin utilisant ce type d’engin, il ne s’agissait pas de lui mais d’un concurrent sans doute commandité par l’entreprise GTM en charge du chantier.

Ce qui s’appelle « faire le pied de grue »

grues passerelle« Faire le pied de grue » : expression provenant du verbe « gruer » qui signifiait « attendre ». Monsieur Écho complète la définition : attendre au pied de la grue censée commencer le démontage de la passerelle des Rocs, en vain. Comme une centaine de Poitevins qui voulaient assister à l’événement, Monsieur Écho est resté plusieurs heures dans le froid, hier après-midi, au bout de la passerelle côté Maillochon. Il espérait vous en présenter de belles photos et une non moins belle vidéo. Mais contrairement à ce qui était annoncé par l’entreprise GTM Bretagne, en charge du chantier, le démontage n’a pas pu commencer hier. En attendant, Monsieur Écho a le pied (de grue) complètement gelé.

M. Echo attaqué par des orcs

M. Echo a eu très peur. Une troupe d’orcs venue de Château-Larcher l’attendait derrière la porte. Heureusement après négociations, ils sont repartis profiter du carnaval en centre-ville de Poitiers.

Pour les orcs qui souhaitent rejoindre la troupe ne pas hésiter à contacter Ball au 06.66.93.46.19.