Le voleur de lunettes 3D du Futuroscope fait le buzz

Image

twitter

Le voleur de lunettes sur tweeter et la réponse du parc.

Ce tweet a fait le buzz la semaine dernière sur les réseaux sociaux et jusque dans les colonnes du Canard Enchaîné. À un visiteur du Futuroscope qui se vantait d’avoir volé quinze paires de lunettes 3D, le community manager du parc poitevin a malicieusement répondu qu’il fallait maintenant les rendre ! Il n’en fallait pas plus pour enflammer la Toile, valoir au malheureux twitto vantard une avalanche de commentaires sarcastiques, et même déclencher une polémique : s’agirait-il d’un fake (faux) destiné à faire parler du Futuroscope à peu de frais ? Or, si le compte du prénommé Elias a disparu et si le logo du parc a changé, c’est que ce message récemment exhumé par une twitteuse date de février 2012. La preuve que rien ne disparaît jamais sur Internet… N’en déplaise aux adeptes de la théorie du fake. Rappelons que Futuroscope ne démérite pas avec ses 268.401 amis sur Facebook et ses 2.058 suiveurs sur Twitter… dont un petit malin qui a chouravé des lunettes.

Quand les poteaux ont des têtes à chapeaux

Image

Poteau chapeauté...

Poteau chapeauté…

Monsieur Écho trouve décidément très sympathique l’idée qu’ont eue des habitantes du quartier de Saint-Éloi de lancer une opération « Urban Knitting », traduisez « Tricot urbain », à l’occasion de l’inauguration de la maison de quartier, aujourd’hui. Depuis des semaines, elles ont confectionné des tricots sur mesure… pour les lampadaires, poteaux et autres mobiliers urbains. Et ces derniers jours, elles ont ainsi habillé tous ces éléments urbains de couleurs vives : petits chapeaux pour les poteaux, jambières pour les protections en bois autour des arbres… Mais Monsieur Écho a juste une crainte, étant donné la pluie qui tombe fortement cet après-midi : est-ce que toutes ces petites laines ne vont pas rétrécir et rester coincées autour du mobilier urbain quand les tricoteuses voudront les enlever ?

Qui écoute quoi comme radio au journal ?

Image

radio echo 005

Europe 1 ? Pour les fans de Nicolas Canteloup

A chaque fois que M Echo prend une voiture du journal pour un reportage, il est obligé de subir (ou pas d’ailleurs) la station de radio choisie par la personne qui est monté juste avant lui. Le petit jeu à la rédaction est désormais de savoir qui écoute quoi ? Petit tour radiophonique des goûts de chacun.

France info. C’est la radio du journaliste à fond sur l’info qui ne veut rien louper de l’actualité dans le monde et en France. On peut le dire, c’est certainement la station la plus écoutée de la rédaction de Poitiers. Mais, il faut bien l’avouer, au bout d’un moment pour les longs trajets, ça devient un peu ch…

Europe 1. C’est la radio du journaliste qui aime bien se marrer le matin vers 8h45 en écoutant Nicolas Canteloup. Bon d’accord, à cette heure-ci, on l’écoute plutôt à la maison. Le journaliste de la presse quotidienne régionale (M Echo en premier) n’est pas trop du matin.

France Bleu Poitou. C’est la radio du journaliste qui aime l’info locale. Et comme le contenu est plutôt bon, c’est une bonne idée. En revanche, on ne fera pas de commentaire sur certains choix musicaux… Ce n’est pas parce qu’on n’aime pas Frédéric François et Céline Dion, mais parfois, il faut être raisonnable.

RTL. C’est la radio du journaliste qui cale tous ses rendez-vous entre 16h et 18h pour écouter les Grosses Têtes tranquille dans la bagnole.

France Inter. C’est la radio du journaliste avec un grand J. Le collègue de boulot qui se la ramène sur la dernière émission « super méga intéressante » concernant une association de 7 personnes et demi qui se bat pour la défense des robinets en plomb du XVIIe siècle dans le Sud-Est de l’Ossétie du Nord. Si, si, c’était super bien comme reportage…

RMC Info. C’est la radio du journaliste des sports qui adore qu’on lui hurle dans les oreilles quand Lorient vient d’égaliser contre Valenciennes. C’est aussi la radio du journaliste qui cale tous ses reportages vers 14h pour écouter Brigitte Lahaye tout seul dans la voiture (les deux mains sur le volant) et qui revient tout rouge au journal.

Nostalgie. C’est la radio du journaliste qui n’est pas très loin de la retraite ou qui pense que Boney M est toujours dans le vent.

Pulsar. C’est forcément la radio du journaliste stagiaire, forcément beaucoup plus jeune que son collègue qui écoute Nostalgie.

 

 

Sexy et drôle, la meilleure carte de voeux pour M. Echo

La carte de voeux de Poitiers Jeunes.

La carte de voeux de Poitiers Jeunes.

M. Echo a été ravi de recevoir la carte de voeux électronique de Poitiers Jeunes qui est, pour lui, la plus belle qu’il ait reçu cette année. Et ce pas uniquement pour son côté sexy. Elle a été réalisée par un spectateur des Expressifs sur un dossier de chaise. Chapeau l’artiste !

Un hôtel dans le parc de Blossac

Image

L'hôtel à insectes du parc de Blossac.

L’hôtel à insectes du parc de Blossac.

C’est une grande première. Il est désormais possible de passer une nuit dans le parc de Blossac de Poitiers, un écrin de verdure en plein coeur du centre-ville. Ouvert depuis quelques semaines, celui-ci offre une vue imprenable sur le jardin anglais, ses statues et ses bassins. En plus, le gîte est totalement gratuit. Une dernière précision : cet hôtel est uniquement ouvert aux guêpes, abeilles, bourdons, chrysopes et autres hyménoptères.

La députée aime les pingouins mais tient un manchot

Image

Elisabeth Morin-Chartier et son pingouin

A gauche, Elisabeth Morin-Chartier pense tenir un pingouin… mais c’est un manchot.

Elisabeth Morin-Chartier aime les pingouins. Récemment, la députée européenne s’est engagée dans un combat en faveur d’une année de la femme et prenait à titre de symbole « le pingouin ». Pourquoi ? Parce que le pingouin est une espèce où papa assure la surveillance des petits quand maman va pêcher.
Le problème c’est que sur la photo (voir ci contre), Elisabeth et ses copines députées ne tiennent pas des pingouins mais des manchots comme nous l’a signalé Bruno, un fidèle lecteur : « Je signale à Monsieur Echo que le pingouin est une espèce de l’hémisphère nord, qui vole, tandis que ce que Mme Morin-Chartier tient dans ses bras est un manchot, qui vit dans l’hémisphère sud (terres australes et antarctiques françaises, Antarctique – cf La marche de l’empereur…) et ne vole pas ». Et d’ajouter : « Ayant côtoyé durant une année ces contrées lointaines, je peux vous en parler en connaissance de cause, le commandant Cousteau avec ses traductions du manchot « penguin » en anglais en pingouin dans ses différents reportages n’ayant certes pas contribué à dissiper la confusion ».

M Echo dans la bière alsacienne

Image

echo bière 005

Sauvons le musée Kronenbourg !

M Echo s’exporte plutôt bien. Il vient d’avoir les honneurs de la page facebook : « Sauvegarde du patrimoine brassicole Alsacien ». Et oui ! Ce n’est pas rien ! Pour rappel M Echo avait relayé l’indignation de Thierry Pfohl, le chef du resto « La Table du Golf » à Saint-Cyr qui lors de ses vacances dans son Alsace natale a découvert que le musée de l’entreprise Kronenbourg avait définitivement fermé. Les administrateurs de cette page facebook ont eu la bonne idée de découper la version papier de M Echo.

Les chalets du père Noël sont partis de la place Leclerc

Image

Le démantèlement et enlèvement des éléments des chalets se sont terminés le 7 janvier.

Le démantèlement et enlèvement des éléments des chalets se sont terminés le 7 janvier.

Voilà c’est fait : les fêtes de fin d’année sont bien terminées. 2012 est derrière nous. La preuve en est que la place Leclerc du centre-ville de Poitiers a retrouvé son allure normale. Lundi 7 janvier, le démantèlement des chalets édifiés sur la place pour le marché de Noël s’est achevé, sous un ciel maussade, comme au diapason des incertitudes que provoque chez certains l’entrée dans 2013… Bonne année tout de même, amis lecteurs.

Enfin une bonne pub pour le Futuroscope

Actuellement sur youtube, circule une belle petite vidéo. C’est l’histoire d’une jeune fille qui a eu l’idée de filmer son cadeau d’anniversaire : une journée au Futuroscope. C’est plutôt bien fait. Les images sont belles, c’est bien monté, la musique très sympa. Mais c’est surtout une très belle promotion pour le Parc. En tous les cas, c’est nettement mieux que les chanteurs has been ou les pseudo-vedettes de la téléréalité qui viennent à chaque inauguration.

Peut-on manger des chichis après les fêtes ?

Image

chichis 001

Des bons chichis pour commencer l’année…

Peut-on manger des chichis après les excès des fêtes de fin d’année ? A-t-on le droit d’avaler du gras quelques heures seulement après le réveillon ? Doit-on culpabiliser et se cacher derrière des bonnes résolutions pour goûter ce mêt délicieux (si, si c’est délicieux) ? Il y a enquête coco ! Vas-y fonce ! De peur d’avoir une réponse négative, nous avons refusé d’appeler un nutritionniste. Faut pas déconner non plus. En revanche, dans un souci de vérification de l’information ( c’est quand même notre boulot coco !), nous sommes allés acheter un cornet de chichis. Primo, la baraque qui vend les chichis de la place Lepetit est toujours ouverte. Secondo, c’est toujours aussi bon. Tertio, aucun rejet gastrique constaté. Fin de l’enquête. La réponse est sans appel : OUI, on peut manger des chichis après les fêtes.