Un ballon de foot pour M. Echo

Image

Un ballon de foot Patrick.

Un ballon de foot Patrick.

M. Echo a eu droit un cadeau de la part d’un confrère. Un beau ballon de foot de la marque belge plus que centenaire Patrick (M. Echo pensait même qu’elle avait disparu des terrains). Après avoir tenté de jouer dans la rédaction, M. Echo a finalement décidé de faire don de ce ballon à une école de foot d’un petit club de Grand Poitiers. Nul doute que si un jeune devient le futur « Zizou », il n’oubliera que tout a commencé avec un ballon dédicacé de M. Echo.

C’est marqué dessus !

Image

Un message en lettres dorées...

Un message en lettres dorées…

Il y a quelques jours, Monsieur Écho parlait d’un volet transformé en panneau d’informations, rue de la Cathédrale à Poitiers. Eh bien aujourd’hui, dans une rue de Poitiers-Sud, il a trouvé un autre morceau de maison qui sert de support pour écrire une recommandation. Cette fois, il n’est plus question de poubelles… mais de pub. A la place des désormais fréquents autocollants « Stop pub », les habitants de cette demeure ont préféré faire passer le message en l’écrivant à l’encre dorée directement sur la porte, au niveau de la fente de la boîte aux lettres ! Monsieur Écho aime bien : le côté doré, ça donne un air de déco de Noël toute l’année !

Drôle de pianiste pour une drôle d’ambiance

Image

piano leclerc 001

Mais qui est ce drôle de pianiste ?

Pour ceux et celles qui sont passés place Leclerc mercredi soir, ils ont pu voir ce drôle de pianiste installé seul sur la place Leclerc quasi vide. Devant cette scène surréaliste, Monsieur a pris une photo et fait une petite vidéo. Etonnant moment !

Panneau de la Grand’Rue… tout a commencé avec Monsieur Echo

Image

Street-Art-in-Poitiers-France

La « déco » de ce panneau a été enlevé… Il reste un tee-shirt.

Ce matin, en lisant Centre Presse (excellent journal), Monsieur Echo s’est souvenu qu’il avait révélé en avant première mondiale (n’ayons pas peur des mots) cette histoire sympathique des panneaux de la ville de Poitiers utilisés comme support artistique. Et en voyant ce tee-shirt spécial sur le panneau de la Grand’rue (déjà repéré au niveau mondial), on se dit que le street art, c’est vraiment très sympa.

tee shirt grand rue 001

Et maintenant un tee-shirt !

Le volet qui se prenait pour un flyer

Image

Le volet porte le même message depuis deux ans.

Le volet porte le même message depuis deux ans.

Mieux que l’affiche qui se déchire, plus durable que le tract qui s’envole, plus pérenne que le courrier qui s’oublie, moins polluant que le tag qui ne sert à rien : voici le support idéal pour faire passer un message à ses voisins ou à ses locataires : le message écrit à l’encre indélébile sur un volet !!! M.Écho avait déjà photographié ce message insolite sur un volet de la rue de la Cathédrale, à Poitiers, il y a deux ans. Et il constate qu’il est toujours là… et qu’il doit encore avoir son utilité.

L’auteur de ce texte rappelle les horaires autorisés de dépose des poubelles dans la rue, et insiste sur un point crucial : la différence entre poubelles et détritus. M.Écho se demande à quoi ressemblerait la ville si chacun affichait ainsi ses informations : les horaires des messes peints sur les tours de la cathédrale, les séances de ciné du Castille indiquées en gros sur les pavés de la place Leclerc, l’heure de passage du prochain bus écrite sur le trottoir…

I love my dog… C’est bien ça comme plan pour draguer ?

Image

meetic 016

Des badges pour draguer… ou pas.

Lundi soir, lors de la soirée du site de rencontre « Meetic » dans un bar de Poitiers, M Echo a remarqué sur une table plein de badges noirs que devaient porter les participants. Histoire de s’identifier et d’aller vers l’autre. On a pu lire des « I love you » ou « I love kiss » ou bien encore des « I love to love ». Plus curieux, il y avait « I love Patriiiick ». On suppose qu’il s’agit de Patrick Bruel. Porté par une jeune fille, c’est le genre de badge qui doit foutre la pression au garçon qui se trouve en face… surtout si le gars en question ressemble plus à Patrick Topaloff qu’à Patrick Bruel. Encore plus curieux, « I love me ». Dans le genre, je suis chiant(e) et j’aime personne, c’est l’idéal pour aller vers l’autre. Il y aussi un badge, « I love my coach ». Un joueur de foot qui a du mal à décrocher ? Franchement sur celui-ci, on ne comprend pas trop… Mais la palme du meilleur badge revient à « I love my dog ». Dans la série : « Je veux bien être avec quelqu’un mais avant tout j’aime Médor« , c’est le top du top pour draguer… ou alors, il faut lire autrement : « Si tu veux être avec moi, tu devras sortir le chien tous les soirs pour le faire pisser« . Vive l’amour.

Barack Obama et François Hollande sont sur un camion…

Image

camion blog echo 001

Un camion pour sauver le monde…

On a découvert rue du Général Sarrail (pas très loin de la porte de Paris), un drôle de camion entièrement peint de couleurs bariolées, genre baba-cool qui revient d’un voyage initiatique au Népal. M Echo ne sait pas ce que le propriétaire a pris comme substances illicites mais à lire le message sur le côté du véhicule, on s’interroge : « B. Obama et F. Hollande, entrez dans l’histoire en vrais bienfaiteurs de l’humanité. Aidez la mission « Music saves the world ». Et quand on s’approche d’un peu plus près, on découvre qu’il est possible de donner quelques pièces par une fente taillée dans la portière du camion. A votre bon coeur, c’est pour la musique… ou autres.

camion blog echo 005

Un camion-tirelire… En voilà une belle invention.