M. Echo « embedded » avec les soldats poitevins

M ECHO

M. Echo sur son lit Picot

Imaginez une chambre pleine de toiles d’araignée, avec des moustiques, un voisin de chambrée qui ronfle à en faire tomber la vieille peinture de la pièce, le ballon d’eau chaude qui goutte, un lit (de camp) qui grince au moindre mouvement, voici les conditions dans lesquelles M. Echo vient de passer sa nuit. Une situation « extrême » pour suivre le Régiment d’infanterie chars de marine en préparation au camp militaire de Montmorillon. (A lire dans une prochaine édition de Centre Presse). Bon, M. Echo a tout de même pu dormir quelques heures avant un lever aux aurores.

En tout cas, ces nuits difficiles n’empêchent pas les militaires poitevins d’être sympathiques avec M. Echo allant même jusqu’à lui fournir une ration de survie. « Embedded » jusqu’au bout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s