Mais c’est quoi ce truc moche !

oeuvre d'art gambetta 001

C’est moche et ça ne sert rien.

« Mais c’est quoi cette m…? » Depuis lundi, les promeneurs du centre ville de Poitiers n’en finissent pas de commenter cette chose (Monsieur Echo est poli lui!) installé au milieu de la rue Gambetta en plein centre ville de Poitiers, juste à côté de l’historique gargouille quand même moins moche que ce truc composé d’un pauvre morceau de ferraille et d’un vieil extincteur décati. A la rédaction, nous ne sommes pas contre l’art contemporain mais il y a des limites à ne pas franchir. On en vient même à croiser les doigts que ce bidule ne soit pas né de l’esprit d’un artiste. Bref, art ou pas, il va falloir que la mairie nous débarrasse de cette m…

 

 

11 réflexions au sujet de « Mais c’est quoi ce truc moche ! »

  1. Je fais partie de ceux qui ont vu les « oeuvres » de Duchamp au palais de Tokyo mais j’ai remarqué aussi que la poussière semblait en faire partie ! Preuve s’il en est que le respect dû à l’artiste est relatif selon qu’on est critique d’art ou technicien de surface (sic !)… Bref qu’on m’incite à penser, pour des raisons de bienséance, qu’un objet utile imbriqué dans un autre qui l’est moins est une oeuvre d’art me questionne pour le moins… comme d’autres apparemment. J’avoue que j’aime l’art contemporain mais je ne ferais pas partie des idolâtres qui iront se pâmer des heures devant un chien gonflé signé Jeff Koons ! Je n’en voudrais d’ailleurs pour rien au monde dans mon salon ! Pas plus d’ailleurs qu’un extincteur coincé dans un maillage de feraille fut-il vendu des milliers d’euros ! J’ai trop de respect pour les artistes pour leur imposer d’aimer leurs m… lorsqu’ils en font !

  2. Cher monsieur l’écho,

    Etant moi-même un observateur attendri des méandres de la vie poitevine, je me retrouve par hasard sur votre page ou là, diable, je tombe sur cette salve sans concession, cette saillie, ce pamphlet !

    Je dois dire que, de manière générale, je ne goute peu a l’art contemporain,cela m’ennuie profondément, mais que votre billet d’humeur (intrinsequement : votre rare bêtise) m’a vertement interpellé.

    Alors, qu’on considère cet objet comme laid, hideux, repoussant, c’est un avis tout a fait respectable, mais est-ce vraiment
    le problème ici ?
    « L’art » (quel affreux mot pompeux mais dans ce contexte, seulement, je n’en connais pas beaucoup d’autre) est-il fait pour tout simplement être une jolie distraction ?
    L’art, c’est vrai, à travers ses différents courants, n’a jamais, jamais, oh graaaaaand jamais interpellé, n’a jamais eu aucune
    essence philosophique, politique ou sociale.

    L’art, pour vous, cher monsieur, semblerait etre de jolis tableaux de chat avec de jolis couleurs, qu’on retrouverait dans des jolies galeries, lieu ou, visiblement, il ne doit que s’exprimer.

    Le plasticien ou la plasticienne qui s’est permis de posé cela là semblerait vouloir interpeller un public non spécialiste, qu’on trouve ca beau, moche, laid, stupide, intéressant, j’en passe , ce qui est en soit une intention plutôt louable non ? Monsieur le critique en conviendrait-il avec moi ?
    Mais, ah oui, pardon, j’ai oublié, il faut absolument l’enlever car si on regarde l’oeuvre plus de 5sec, bah, on a les yeux qui brulent et on devient aveugle. et on gardera en tete l’image de cette horreur gravée pendant une semaine !!!

    Quelle idée à la con de mettre une installation dans la ville semble corroborer votre truculent commentaire « c’est moche, et ca sert à rien ».

    Mon vieux, j’ai envie de vous dire que tout cela dénote bien de votre besoin de fonctionnalisme viscéral ou tout a une place et n’est légitime que s’il y reste.

    Je suis certain que vous avez applaudi comme un beau diable quand vous avez vu la place de la mairie & cie se transformer en une immonde place lisse et blanche ou les épileptiques ne peuvent plus passer par peur de faire une crise et ou la gentrification à la poitevine s’opère encore aujourd’hui lentement et surement car, oui, vous aussi, vous ressentez l’insécurité en centre-ville alors que vous clamez haut et fort que vous êtes de gôôôôche… ou meme pas d’ailleurs…

    enfin bon a poitiers, la gauche et la droite…

    Bref…
    Cher ami, retournez donc a votre saisissante vie de plumitif bas de gamme, narrez nous encore avec ferveur les exploits de nos gendarmes lors de week-end trop arrosés, investiguez sur ce qui se trame à migné-auxances ou buxerolles, mais, vos considérations esthético-urbaines, je m’en fous comme de l’an 40 cher ami…

    PS : Votre journal, il est moche et inutile, je veux qu’il arrete, je fais comment ? je demande à la mairie ?
    PPS : d’ailleurs, si c’est si laid, vous avez qu’a l’enlever vous meme mon vieux…

    • Et si c’était un gag ! Alors Cher Bernard, avant de poser des avis pompeux et pour le moins rassi ou convenu sur l’art nouveau, vous feriez bien de vérifier qu’un ouvrier du chantier du Printemps ne s’est pas payé la tête de l’intelligentsia locale…

  3. Je suis d’accord avec ce billet. L’artiste a d’ailleurs voulu garder l’anonymat puisqu’il n’est pas indiqué😉
    Sous couvert d’art, on veut nous faire croire que le moindre objet produit par un « artiste » est une oeuvre contemporaine. Et Marcel Duchamp en est un bon exemple.
    Imposture! Et encore merci Monsieur Echo !

  4. Merci la rédaction; merci Centre Presse. Grâce à votre professionnalisme, votre souci de l’information locale, vos lecteurs n’ont plus besoin d’aller au bistrot.
    Grâce à vous, c’est tous les jours, et chaque jour un peu plus, le p’tit blanc et les bons mots qui vont bien : des échanges bienveillants, constructifs, renseignés, des papiers qui amènent le lecteur à aller plus loin dans ses réflexions ou tout du moins à l’informer de manière impartiale.
    Non vraiment, à La Rédaction, vous pouvez tous être fier de vous. Vous faites du très bon boulot.
    Surtout Centre Presse ne changez rien ! Vous êtes extra !!

  5. Avant, j’aimais bien lire les billets de M. Echo. C’était souvent léger, une anecdote sympa, un coup d’œil ironique… Mais là, voici un jugement poussiéreux même pas drôle. Encore, s’il y avait eu une pointe de dérision, d’humour, un peu de recul… Non non, de la vraie réaction stérile comme on en voit partout de nos jours. Et puis cette conclusion : « il va falloir que la mairie nous débarrasse de cette m… », le summum. Bon et bien, même dans la presse locale on retrouve une critique violentes et gratuites, génial. Je ne sais pas vraiment qui a franchit ces sois disant limites ici.

    Pour finir, cher M.Echo (qui sonne un peu creux ici) rappelez vous du vieil adage : « on ne dit pas c’est pas bon, mais j’aime pas »

  6. il est vrai que l’oeuvre en question n’est pas explicite et de plus on ne nous donne aucunes informations supplémentaires pour la compréhension. il s’agit peut être d’un artiste contemporain travaillant sur le destroy et la société qui part à volo…

    deja vous employez le mot moche et insinuez que c’est de la merde… légèrement trop subjectif pour un estethe ! vous ne connaissez RIEN a l’art contemporain de surcrois vous dites qu’il y a des limites a ne pas franchir … FAUX !!!!! que faites vous des mouvements d’avant garde ? ( de plus cette limite n’est pas franchi alors) depuis quand l’artiste doit il se conformer aux regles vous fixez ? depuis quand l’art contient il des « limites »? …. cette article m’horripile de part son ignorance et son sarcasme triplé d’une fierté exacerbé sur un sujet que vous semblez maitriser en rien !
    un article critique ou le critique lui même raconte n’importe quoi… ca se revendique du journalisme et ca vient cracher dans les bottes des artistes et historiens de l’art en nous expliquant que l’art doit être beau et servir a quelque chose… oui messieurs les journalistes de Centre Presse Poitiers !!! vous avez TOUT compris !!!

    Ps: connaissez vous marcel duchamp ? (j’ai pas pris trop complexe)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s