Le viaduc Léon-Blum n’inspire pas encore l’amour

Une tentative de cadenas d'amour, ou bien un collier de serrage oublié ?

Une tentative de cadenas d’amour, ou bien un collier de serrage oublié ?

Le viaduc Léon-Blum succombera-t-il un jour à la mode des cadenas d’amour, comme le Pont des Arts à Paris, ou le Brooklyn Bridge à New-York ? On y a cru, il y a quelques jours, en découvrant ce collier de serrage en plastique qui entourait amoureusement la rambarde métallique (sur la gauche en direction de Poitiers-Ouest). Mais il n’est pas resté très longtemps, victime d’un coup de canif dans le contrat, ou d’une paire de ciseaux intercommunale… Il faut dire que la configuration du viaduc n’est pas propice à ce type de déclaration d’amour métallique : les trous des garde-corps sont un peu petits et les rambardes sont un peu trop épaisses.

4 réflexions au sujet de « Le viaduc Léon-Blum n’inspire pas encore l’amour »

  1. Bonjour.

    Les jeunes communistes peuvent vous éclairer. Souvenez vous il y a un mois, nous étions sur le viaduc pour la journée internationale des prisonniers politiques afin de manifester notre soutien au peuple et aux prisonniers palestiniens. Pour l’occasion un grand drapeau de la Palestine avait ete déployé. Ne cherchez pas plus ce collier en est le reste, il a servi a l’accrochage. Mais au fond vous n’avez pas tort ce collier peut être vu comme un preuve d’amour des jeunes communistes au peuple palestinien.

    Cordialement,
    Arthur Giry,
    Coordinateur départemental des jeunes communistes de la Vienne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s