Bryan (l’autre) est de retour

Image

IMG_8617

Bryan avec son dompteur, quelques jours avant sa représentation au Cirque Zavatta.

A Poitiers, il y a deux « Brian » célèbres : Brian Joubert, le patineur et Bryan, le lion. Le premier passera dès samedi à la télé pour Danse avec les Stars, le second se produira dès mercredi à Poitiers avec le cirque Claudio Zavatta. Aujourd’hui, sur le parking d’Auchan Poitiers Sud (où s’installe le cirque), nous avons rencontré Bryan, celui à la belle crinière. Le lion ! Pas le patineur ! Oh pas de blague !
Entre les deux, c’est presque une histoire d’amour. Car si Bryan s’appelle Bryan, c’est grâce (un peu) à Brian. Voilà quelques années, les deux se sont même rencontrés. Brian est devenu le parrain de Bryan. Cette année, il n’y aura pas de rencontre, mais on espère que Bryan sera devant sa télé samedi soir pour voir Brian. Cela tombe bien, Bryan sera sur la piste du cirque à 16h. Ce qui lui laisse largement le temps d’être devant sa télé à 20h50.

Qui sont ces goujats qui laissent ramer une femme enceinte de 8 mois ?

Image

MAUD PRESSAC

La navigatrice avec quelques élus.

La photo a fait bondir quelques collègues féminines au sein de la rédaction de Centre Presse. On y voit une femme enceinte en train de ramer au milieu de l’étang du Village Flottant de Pressac avec à son bord trois hommes en costard-cravate, les mains posées sur les genoux. Dans le rôle de la femme enceinte : la navigatrice Maud Fontenoy. Dans le rôle des hommes en costard-cravate : Roland Debiais, maire de Pressac, François Georges, créateur du Village Flottant et Jean-Pierre Raffarin. Oh les goujats ! Laisser une femme enceinte de huit mois ramer seule ! (Voir la vidéo ici) Bon d’accord, Maud Fontenoy n’est pas manchote dans la pratique, pour avoir traversé les océans atlantique et pacifique à la rame. Et puis, pour une fois qu’un élu laisse un spécialiste mener la barque à sa place, on ne va pas s’en plaindre.

Mur tagué, mur d’expression populaire ?

Image

tags

Ce tag risque d’être rapidement enlevé.

Ce matin, nous avons découvert sur la façade de la faculté de sciences humaines, rue Descartes à Poitiers ce tag :  « Murs blancs, peuple muet ». Et bien voilà, maintenant, le mur n’est plus blanc et le peuple vient de s’exprimer. Soit, mais ce n’est pas bien du tout d’écrire sur les murs ! (Si, si, c’est ma maman qui me l’a dit, et le service propreté de la mairie de Poitiers va confirmer ). Si la personne qui a tagué cette petite phrase a besoin de s’exprimer, elle peut toujours se tourner vers Centre Presse et notre rubrique courrier des lecteurs.

Escalator pour l’échafaud

Image

printemps

Les anciens escalators du Printemps ont été démontés.

Combien de personnes sont montées par ces escalators ? Combien de mains se sont posées sur le caoutchouc noir qui glissait tout seul au milieu de la rambarde dorée  ? Combien de gamins ont tenté de les descendre dans l’autre sens parce que c’était super marrant ? Combien de mamies ont grogné contre ces mêmes gamins parce que finalement ce n’était pas si marrant ?  Aujourd’hui, aux abords de l’ex-Printemps, on peut encore voir les dernières heures des gros escalators qui ont vu passer des milliers et des milliers de Poitevins. Arrachés, démontés et désossés, ils finiront à la ferraille. Les mauvaises langues diront que dans les dernières années du Printemps, ces escalators étaient souvent en panne et qu’ils auraient dû finir à la poubelle depuis belle lurette.

Oeuvres d’art-bres

Des oeuvres arbres-tistiques.

Des oeuvres arbres-tistiques.

Sur les conseils d’un habitant du secteur, M.Écho est allé se promener auprès des trois arbres de la place Montierneuf, aux Trois-Quartiers. Depuis quelque temps, leurs troncs ont en effet été transformés en oeuvres d’art par un auteur anonyme. Monsieur Écho, qui ne s’y connaît pas beaucoup en Beaux Arts sur beaux arbres, n’a pas identifié la technique utilisée, mais ça ressemble davantage à de la craie qu’à de la peinture. A première vue l’écorce ne semble pas avoir souffert d’avoir été transformée en support artistique. Ainsi parés, les troncs ressemblent un peu à des totems indiens. L’habitant qui a alerté M.Écho trouve ça plutôt sympa, et ajoute ce commentaire : « Cela permet de créer des oeuvres contemporaines pas très chères… » Sous-entendu moins chères que les créations artistiques installées au square de la République ou aux Jardins du Puygarreau… Les arbres seront-ils l’avenir de l’art ?

Raffarin va-t-il postuler à Danse avec les stars ?

Capture d'écran de la vidéo du Petit Journal

Capture d’écran de la vidéo du Petit Journal

On savait que Jean-Pierre Raffarin aimait Johnny Hallyday, qu’il ne dédaignait pas pousser la chansonnette à ses heures, mais le sénateur est aussi danseur. Il a mené la danse avec une habituée du genre, Nadine Morano, lors du campus des jeunes de l’UMP, le 7 septembre dernier. Le Petit Journal de Canal Plus a immortalisé ce pas de deux très rock’n roll qui démarre sur une chaise, comme le rapporte aussi le Lab d’Europe1. On a même vu tourner des serviettes… L’ancien Premier ministre n’a plus qu’à tenter le casting de Danse avec les Stars et imiter le patineur poitevin Brian Joubert.

Ça donne ça :

Nadine Morano danse (encore) devant Le Petit… par LeLab_E1

Un silure de 2,51 m… Oh, la vache!

Image

SILURES

Une prise monstrueuse.

A la rédaction, on adore cette photo des trois copains pêcheurs – Fabrice Mautré, Jérôme Robin et Mikaël Busseau – qui, récemment ont eu le bonheur de prendre deux beaux silures au vif sur les bords de la Vienne, à Bonneuil-Matours. Le premier mesurait 2,10 m pour 65 kg environ et le second 2,51 m pour une centaine de kilos estimés.
La prochaine fois que vous irez faire trempette dans la Vienne, la petite bête qui vous chatouillera les orteils… sera peut-être une grosse.

C’est la fin des mercredis libérés… même pour les steacks hachés

Image

m echo libéré 002

Petite boulette dans la pub.

En recevant dans sa boîte aux lettres un catalogue de pubs proposant à tout va des réductions en tout genre, notre regard s’est arrêté sur l’offre d’une boucherie-charcuterie de Migné-Auxances. L’enseigne propose une promotion « Spéciale rentrée » avec « tous les mercredis libérés 1 steack haché ou 1 cordon bleu acheté = 1 offert ». Voilà une campagne de pub extrêmement bien fichue qui cible les enfants. Plutôt malin. Sauf que, depuis la mise en place des nouveaux rythmes scolaires, les mercredis libérés n’existent plus. Oups la boulette (de viande évidemment) ! Reste à savoir maintenant si cette promotion s’appliquera désormais à tous les mercredis de l’année.

Ce n’est pas de la menthe à l’eau qui coule place Lepetit

L'eau était verte ce matin, dans les jets de la place Lepetit.

L’eau était verte ce matin, dans les jets de la place Lepetit.

Elle avait une drôle de couleur verte, l’eau des jets de la place Lepetit, à Poitiers (face au palais de justice), ce matin. En voyant ça, on a illico imaginé plusieurs explications.

Un coup des bistrotiers de la place, qui y auraient versé de la menthe pour attirer des clients ?  Un coup des écologistes, qui auraient décidé de manifester ainsi pour qu’on repeigne les pavés du secteur piétonnier en vert ? Un coup de soleil sur la tête de Monsieur Écho qui aurait modifié sa vision chromatique ?

Finalement, on a eu la réponse au téléphone de la part de la Mairie. Le vert était dû à la présence d’algues microscopiques qui se développent quand il fait chaud. Les services municipaux ont refait les niveaux de chlore dans la pompe de la fontaine  et l’eau a retrouvé son reflet habituel quelques minutes seulement après notre coup de fil.