A Noël, demandez le chien qui fait caca

photo echo caca2

Il fait des pets sans retenue…

Les Poitevins viennent de recevoir dans leur boîte aux lettres, les premiers catalogues de jouets. Nous ne ferons pas de commentaires sur le fait que ces publicités arrivent de plus en plus tôt (le 28 septembre !). En revanche, en feuilletant le catalogue de Maxi Toys, nous sommes restés sur le c… en découvrant « Caca max », une vraie peluche qui fait des fausses crottes. « Promène-le avec sa laisse, donne lui à manger et laisse le faire caca. Il fait des pets sans retenue », indique le commentaire à côté de la photo du petit chien. Est-ce que ce jouet a été conçu pour que l’enfant apprenne à gérer son faux petit chien avant d’en avoir un vrai ? Peut-être. Dommage que ce jouet ne grandisse pas, qu’il ne fasse pas des plus gros cacas bien odorants, qu’il ne déchire pas les rideaux du salon avec des fausses griffes, qu’il ne bouffe pas vos baskets au milieu du jardin avec ses fausses dents. On se demande aussi si dans la boîte de ce jouet éducatif, on trouve une notice pour expliquer à l’enfant que la petite laisse de Caca Max ne sert pas à l’attacher à un poteau pour l’abandonner au bord d’une route en été.

A quand le 20 septembre, jour férié en l’honneur de Brian Joubert ?

Image

12049108_858303454267048_5540063936120098122_n

Des petits cœurs tout mignon (Photo « La Maison de Joubert »)

Nous avons manqué l’anniversaire de Brian Joubert. C’était dimanche. Miiiiince! En revanche, sur Facebook, ses fans réunis dans la page « la maison de Joubert » n’ont pas manqué de lui souhaiter. En légende d’une photo décorée d’une multitude de petits cœurs rouges entourant le visage du champion de patinage artistique, on pouvait lire : « Ce jour devrait être fête nationale, car tu es unique et précieux ! Ne change rien, comme le vin, tu te bonifies avec le temps. Joyeux anniversaire cher Brian ! » Tout en simplicité.

Petit patrimoine piteux au TAP

Image

photoecho

L’un des deux totems de la rue de la Marne.

Depuis plusieurs semaines (voire plus), rue de la Marne, les totems censés donner des renseignements à l’entrée du TAP (Théâtre Auditorium de Poitiers) sont dans un état pitoyable. En ce week-end qui célèbre les journées du patrimoine, cela fait très mauvais genre. D’autant plus dommage que la visite des coulisses du TAP est, elle, très intéressante.

Pollution ou accident de lave-linge ?

Image2

Beaucoup de mousse rue du Haut des Sables…

En ce vendredi matin, nous sommes passés par la rue des Haut-des-Sables, à Poitiers. D’un coup notre œil est attiré par une grosse masse blanche devant une petite porte. De la mousse ! Beaucoup de mousse ! Pollution, accident de lave-linge géant ? On prévient le spécialiste faits-divers à la rédaction pour qu’il enquête ? Pas la peine, en faisant le tour de l’immeuble par la Promenade des Cours, on découvre la même mousse (en plus petite quantité) devant la porte de la boîte de nuit le Nexxt Club, qui a visiblement organisé « une soirée mousse » la veille.

Image3

… Promenade des cours aussi

Porte de Paris, festival de l’enfer

Image

IMG_1300

L’enfer affiché à l’arrière de la voiture.

La Porte de Paris à Poitiers c’est un peu l’enfer en ce moment. Un peu seulement, car il y a quand même des choses nettement plus grave dans la vie… Les places de parkings ? Non, on blague. Il n’empêche que l’autre jour, nous avons suivi pendant de longues minutes une voiture avec le mot HELLFEST écrit en gros sur la vitre arrière d’une voiture avec du gros scotch marron un peu moche. Pour les non initiés, le Hellfest est un festival de musique métal qui se déroule à Clisson en Loire-Atlantique chaque année. Littéralement, on peut aussi traduire Hellfest par festival de l’enfer. C’est vrai qu’à certains moments à la Porte de Paris, les automobilistes ont (un peu) vécu l’enfer.

Au diable le vivre ensemble !

Nik le vivre ensemble1

Si vous passez par les Escaliers du Diable, qui relient le boulevard du Pont-Achard au centre-ville de Poitiers, vous ne pourrez pas manquer ce tag à l’orthographe étonnante, mais au message précis : « Nik le vivre ensemble ». Visiblement, son auteur en a ras la casquette de ce néologisme que les responsables politiques déclinent à tous les temps et sans arrêt. C’est même étonnant que la Ville de Poitiers, si prompte habituellement à effacer les tags, laisse celui-ci s’exposer à la vue des courageux qui empruntent cet escalier.

Interdit de faire pipi par terre… à l’école

école pipi1

« Il est interdit de tirer la chasse d’eau quand quelqu’un est assis. » En ce jour de rentrée scolaire, il n’est pas inutile de rappeler certaines règles de vie en société, notamment à l’école, et plus particulièrement à l’heure de la petite (ou de la grosse) commission. L’an dernier, à l’école maternelle Micromégas, les consignes écrites par les enfants étaient affichées sur le mur. Même si elles ont été déposées pendant les travaux d’été, on se dit que les enfants ne les ont certainement pas oubliées.