Verdi s’invite au marché Notre-Dame

On a croisé un courtisan de la Renaissance au marché Notre-Dame.

On a croisé un courtisan de la Renaissance au marché Notre-Dame.

On a l’habitude de croiser des gens plutôt bien habillés, le samedi matin au marché Notre-Dame de Poitiers. Mais c’est bien la première fois qu’on y voit un courtisan de la Renaissance, en collants noirs, hauts-de-chausses et chapeau à plume. Il s’agit d’un courageux bénévole qui s’est levé tôt sans rigoler, pour faire la promotion de l’opéra Rigoletto, l’affiche 2016 des Soirées lyriques de Sanxay.

Et puis, un opéra de Verdi et les étals d’un marché ont des points communs. Les airs les plus célèbres du maestro italien ont en effet été souvent été utilisés en publicité pour la promotion de jambon, huile d’olive et autres pâtes. « La donna è mobile », ça vous met l’eau à la bouche…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s