« Non désolée, je suis malade »

stagiaire-malade

Malade, c’est clair, non ?

 » Non désolée, je ne peux pas t’embrasser, je suis malade ! » Depuis ce matin au journal, notre stagiaire a trouvé la parade pour ne pas répéter sans cesse cette phrase à ses collègues qui viennent lui dire bonjour en épinglant le mot « malade » sur son bonnet. En soit c’est une bonne idée de ne pas vouloir contaminer tout le monde, mais garder son couvre-chef sur la  tête, c’est un style que nous ne commenterons pas ici.