Noël la tête à l’envers

Vitrine renversante

La semaine dernière, nous vous racontions dans les colonnes de Centre Presse comment la maison de quartier de Saint-Eloi à Poitiers, avait baptisé « Lëon » (Noël à l’envers) sa fête de fin d’année. En créant d’ailleurs une petite polémique.
A croire que 2017 sera l’année de Noël la tête à l’envers. En centre ville, un commerçant a décidé de présenter dans sa vitrine deux sapins la tête en bas. On ne sait pas vraiment à la rédaction si c’est joli ou pas, mais cela a le mérite de faire causer.

Publicités

Un détournement saignant

M Echo n’ a pas tranché le débat qui agite les pro et anti-vegan. En revanche, il a bien rigolé devant un tag dessiné sous un pont de la rocade de Poitiers, au niveau de la sortie Beaulieu « les Sablons », en direction de l’aire d’accueil des gens du voyage (notre photo).

Entrecôte ou Vegan ?

Depuis quelques mois, il y avait un énorme « Go Vegan » de soutien à la cause animale. Deux petits malins, visiblement adeptes de viande carnée, ont décidé d’ajouter dernièrement sur le tag initial un très commercial « Charal », en référence à une marque de boucherie, et un très provocateur « Vive l’entrecôte. »
Saignante ou à point ?

Ils détournent le journal avec humour

A la rédaction, M Echo et ses collègues adorent cette affiche collée sur un mur de Poitiers : « Drogue : Accros au rail, ils envahissent les voies ferrées ». Il en existe d’autres dans le quartier de Montieurneuf qui font écho au procès attendu le 17 novembre à Poitiers suite à l’envahissement des rails en mai 2016.

Ce qui nous amuse beaucoup (et nous interpelle forcément), c’est que ces affiches reprennent la maquette des affiches que Centre Presse appose d’habitude chez le buraliste.