Noël la tête à l’envers

Vitrine renversante

La semaine dernière, nous vous racontions dans les colonnes de Centre Presse comment la maison de quartier de Saint-Eloi à Poitiers, avait baptisé « Lëon » (Noël à l’envers) sa fête de fin d’année. En créant d’ailleurs une petite polémique.
A croire que 2017 sera l’année de Noël la tête à l’envers. En centre ville, un commerçant a décidé de présenter dans sa vitrine deux sapins la tête en bas. On ne sait pas vraiment à la rédaction si c’est joli ou pas, mais cela a le mérite de faire causer.

Publicités

Ce n’est pas de la menthe à l’eau qui coule place Lepetit

L'eau était verte ce matin, dans les jets de la place Lepetit.

L’eau était verte ce matin, dans les jets de la place Lepetit.

Elle avait une drôle de couleur verte, l’eau des jets de la place Lepetit, à Poitiers (face au palais de justice), ce matin. En voyant ça, on a illico imaginé plusieurs explications.

Un coup des bistrotiers de la place, qui y auraient versé de la menthe pour attirer des clients ?  Un coup des écologistes, qui auraient décidé de manifester ainsi pour qu’on repeigne les pavés du secteur piétonnier en vert ? Un coup de soleil sur la tête de Monsieur Écho qui aurait modifié sa vision chromatique ?

Finalement, on a eu la réponse au téléphone de la part de la Mairie. Le vert était dû à la présence d’algues microscopiques qui se développent quand il fait chaud. Les services municipaux ont refait les niveaux de chlore dans la pompe de la fontaine  et l’eau a retrouvé son reflet habituel quelques minutes seulement après notre coup de fil.

Les mauvaises herbes plus hautes que Mme Écho

La mauvaise herbe qui monte, qui monte, qui monte...

La mauvaise herbe qui monte, qui monte, qui monte…

Monsieur Écho, qui consacre cet été dans Centre Presse une rubrique aux squares de Poitiers (tous les mercredis), se dit qu’il va devoir en ajouter un à la liste. La rue Paul-Bert, au centre-ville, est en passe de devenir un nouvel espace vert, avec des plantes grimpantes. Pas de jolies roses trémières, non, non… Mais des mauvaises herbes très heureuses de profiter de l’alternance de soleil et de pluie, et qui envahissent le trottoir et les caniveaux, tant en largeur qu’en hauteur. Certaines sont presque aussi hautes que les panneaux de signalisation ! Elles sont même déjà plus hautes que Madame Écho, qui mesure 1,65 m…

Alain Claeys, maire, a récemment annoncé qu’il allait demander à chaque habitant « de balayer devant sa porte » et d’arracher les herbes sur son trottoir. En l’occurrence il s’agit là du trottoir qui longe l’école Paul-Bert… et c’est donc au maire de balayer devant la porte.

Une rue pour les piétons ou pour les cartons ?

Pas très avenante, la rue Gambetta...

Pas très avenante, la rue Gambetta…

Monsieur Écho a déjà regretté, lundi, de se promener dans un centre-ville de Poitiers bien tristounet, tant le nombre de commerces fermés était grand ce jour-là (entre ceux fermés tous les lundis, ceux fermés les lundis d’août, ceux fermés pour congés d’été, ceux définitivement fermés…). Mais il est encore plus déçu de sa marche dans les rues piétonnes aujourd’hui : au niveau du croisement avec la rue Paul-Guillon, la rue Gambetta ressemble à un vrai dépotoir où s’entassent palettes, plastiques et cartons. Déjà que les trois magasins de ce bout de rue sont actuellement fermés (un qui vient de déménager, un qui est en congés et un qui est chantier – l’entassement est d’ailleurs probablement lié à ces travaux), mais là ça ne donne vraiment pas envie de flâner et de faire les boutiques.

Gratuite… vous avez dit gratuite ?

M.Écho a trouvé une nouvelle place de stationnement matérialisée au sol du plan de la Celle, au centre-ville de Poitiers, pile au niveau du croisement des rues Saint-Pierre-le-Puellier et Saint-Vincent-de-Paul. Le long de cet emplacement, dessiné à la main (là où d’habitude il y a a écrit « PAYANT »), on peut lire «Place gratuite… 35e».

Du coup, M.Écho se pose plusieurs questions. 35e, comme s’il y avait 34 autres places du même genre ailleurs dans Poitiers ? Ou 35 e comme 35 €… comme le PV pas gratuit du tout qui risque de tomber si on se gare là ?