Merci qui ?

Des panneaux comme celui-ci sont installés tout le long de la rue de Rochereuil.

Depuis hier, dans la rue de Rochereuil, à Poitiers, une dizaine de panneaux de signalisation d’un nouveau genre disent « MERCI » à tous les usagers de cette voie qui relie le pont de Rochereuil à la rue de l’Intendant-le-Nain.

Mais à qui s’adressent ces remerciements peints sur des grands cartons ? Dans un premier temps, on a pensé que le message était politique et destiné à tous ceux dont le vote avait empêché l’élection de Marine Le Pen dimanche dernier.

En fait, la raison est beaucoup plus terre à terre. Ces panneaux ont été disposés par un collectif d’habitants pour attirer l’attention des automobilistes à la limitation de vitesse, fixée à 30km/h. « Mais qui est rarement respectée », affirment-ils.

Pour l’instant, ça semble fonctionner. Interloqués par cette succession de panneaux, les automobilistes lèvent en effet le pied de l’accélérateur pour se donner le temps d’appréhender le message. Pourvu que ça dure…

Publicités

Un petit trésor caché dans un coin de rue

boncenne palais de justice 013

A l’angle de la rue de la Marne et de la rue Boncenne.

9 bis boncenne 011

La rue Boncenne en juin 2014. La plaque est visible à droite sur la photo.

Lors de notre sujet « Au coeur des photos du bombardement de 1944 » où nous avons réalisé une série de photos avant-après dans les rues de Poitiers, nous avons découvert à l’angle des rues Boncenne et de la Marne une belle plaque émaillée bleue, à moitié cachée par les feux tricolores. Elle indique la direction du palais de justice. On y découvre qu’elle a été offerte par la DAS ( Défense Automobile et Sportive) une association créée par l’Automobile club de l’ouest (le nom figure aussi en haut de la plaque). Née en 1917, la DAS avait pour vocation d’apporter une réponse au souci naissant de l’époque : les dangers de la circulation routière.
Monsieur Écho est toujours ravi de faire des petites découvertes comme celle-ci. Surtout que cette plaque, aujourd’hui un peu rouillée, apparaît partiellement sur le cliché de 1944.

9. rue boncenne

La rue Boncenne après les bombardements de juin 1944.