Un pendule pavé de bonnes intentions

On a imaginé un instant que ce cher Tryphon allait venir examiner les pavés poitevins.

On a imaginé un instant que ce cher Tryphon allait venir examiner les pavés poitevins.

On vous l’avoue, on a cru à une blague quand la mairie de Poitiers nous a expliqué très sérieusement que le degré de glissance des pavés de Coeur d’agglo allait être étudié avec un pendule. On a aussi tôt pensé au pote de Tintin, le professeur Tournesol. Dont la surdité est aussi légendaire que celles des responsables municipaux quand on leur serinait que la place Leclerc était une patinoire… En fait, les experts mandatés par la Ville vont bien se pencher sur les pavés avec un pendule SRT (pour Skid Resistance Tester) un outil technique spécifique. On est rassuré.

Le pendule SRT est un instrument de contrôle.

Le pendule SRT est un instrument de contrôle.

Une nouvelle découverte sous Coeur d’agglo

Monsieur Echo a fait une nouvelle découverte sous Coeur d’agglo. Mais il ne s’agit ni d’un mur antique, ni d’un sarcophage médiéval, ni d’un morceau d’arène gallo-romaine… Il s’agit d’un « vestige » beaucoup plus récent (mais alors vraiment beaucoup) puisqu’il date du XXIe siècle. Monsieur Echo a en effet vu cette « trappe » dissimulée sous les pavés de la place. Une fois soulevée, elle révèle un tableau électrique !

Livraison spéciale de pavés

Ce matin, alors que les livreurs de boissons se sont succédé en centre-ville, un immense camion est venu apporter une cargaison un peu spéciale. Des tonnes de pavés ont en effet été livrées du côté du carrefour de la rue de Magenta et de la rue Alsace-Lorraine. Du boulot en perspective pour les infatigables paveurs de l’opération Coeur d’agglo. M. Echo précise que les pavés viennent de Côte d’Or, de la commune de Comblanchien (à 25 kilomètres de Dijon).

Attention à la marche !

Vous ne le savez peut-être pas, mais bientôt les voitures sortiront du parking Carnot (Il paraît qu’il faut dire hôtel-de-ville) par la rue Charles-Gide. Aujourd’hui, la sortie piéton à l’arrière du parking est condamnée. Vu le trou énorme creusé par les premières pelleteuses, c’est quand même mieux.

Coeur d’agglo se débarrasse des piétons

Après les voitures, Coeur d’agglo voudrait-il dégager le centre-ville de Poitiers des piétons ? Monsieur Écho ne saurait que trop conseiller à ceux-ci d’être prudents et de ne pas se laisser piéger par la signalétique mise en place à certains endroits ! Ainsi, cet après-midi, ces barrières et ce panneau posés à l’entrée de la rue Carnot dirigent les piétons directement vers… une benne à ordures ! Argh.