Il va où ce M ?

A quoi correspond ce « M » tracé sur la chaussée ?

Depuis plusieurs jours, on voit un peu partout ce drôle de signe peint sur la chaussée de l’agglomération de Poitiers. Un « M » orange suivi ou précédé d’une flèche. Comme on a l’esprit très politisé en ce moment, on a d’abord pensé qu’il s’agissait du fléchage du parcours d’une imminente visite d’Emmanuel Macron. Vu qu’il avait eu l’air d’apprécier la ville, le 29 avril dernier.

Et puis, en réfléchissant un peu plus loin que le bout de notre nez, trop souvent plongé dans la rubrique politique, on s’est aperçu qu’il s’agit en fait de la préparation du parcours du prochain marathon Poitiers-Futuroscope. Une course qui n’est pas inscrite à l’agenda du nouveau président de la République.

Publicités

Fluide Glacial transforme le Futuroscope en club échangiste

Le photo montage sexy du Futuroscope nous a bien fait rire.

Le photo montage sexy du Futuroscope nous a bien fait rire.

Pour la Saint-Valentin, le magazine Fluide Glacial (Le journal d’humour & bandessinés depuis 1975) a publié le guide de l’adultère en France, ville par ville. Forcément, nous nous sommes jetés sur ce dossier brûlant pour savoir ce qu’on allait dire sur Poitiers et ses environs.
On a éclaté de rire en découvrant la photo consacrée au Grand Ouest. En lieu et place de la boule du Futuroscope, un énorme sexe rose en action qui envoie sa semence sur une non moins énorme paire de seins. La légende de cette photo montage (bien montée ma foi) annonce la transformation du parc en club échangiste. En voilà une belle attraction !

Le texte est moins drôle. Il s’agit d’un dialogue entre Fluide Glacial Gisèle de Pigone, personnage imaginaire, qui dirige « l’observatoire des moeurs dissolues du Grand Ouest, installé dans une aile discrète du Futuroscope ». Le sujet ? L’infidélité. Un tout petit bout est consacré au Poitou-Charentes où la fameuse Gisèle de Pigone explique que chez nous « la fidélité est de rigueur mais lorsque Ségolène Royal s’absente du département, c’est une autre paire de manches ».

Voilà, voilà… Pas de quoi vraiment s’exciter. Mais les anciens lecteurs de Fluide Glacial retrouveront très certainement l’esprit potache de ce magazine qui nous a fait marrer.

Un char et un crétin au top de la rétro de M. Écho

C’est la saison, on appelle ça un marronnier dans le jargon journalistique. Tout le monde regarde dans le rétro.

Centre Presse parle du blog de M. Écho et a sélectionné un article par mois parmi les plus plébiscités en 2014 par les internautes, c’est-à-dire vous tous qui suivez nos pérégrinations dans le paysage poitevin. Au top des sujets qui vous ont plu : un char du RICM perdu aux Trois-Cités, un twittos qui se croyait malin mais qui était surtout crétin et une partie de jambes en l’air qui n’en était pas une. Bonne lecture !

L'article sur lengin du RICM au pied de l'une des tours des Trois-cités, a été vu plus de 6.000 fois

L’engin du RICM au pied de l’une des tours des Trois-cités.

Le crétin du jour

En voilà un qui aurait dû s’abstenir de fanfaronner. Le couillon (ou crétin) du jour s’appelle Axel. Sur Twitter, il s’est vanté en adressant un tweet au Futuroscope et aux Lapins crétins d’avoir volé quinze paires de lunettes 3D lors de sa visite au parc de loisirs. Sauf que le lascar a écrit ça :  » je vous ai volez 15 paires de lunettes 3D « . Le Futuroscope aurait pu s’agacer, s’énerver, tancer ce malotrus mais l’administrateur du compte Twitter a eu la meilleure réponse qui soit : «  Au moins vous n’avez pas volé le @Bescherelle 😉  » Voilà qui s’appelle avoir de la répartie. Et toc ! Retourne chez (Bescherelle) ta mère* !

Le pire, c’est que rien ne dit qu’Axel aura compris la réponse…

tweet cretin

* Bescherelle ta mère est un site humoristique qui scrute les fautes sur la toile. Autant dire qu’il a du boulot !

Bravo Gérard !

Image

Gérard tout sourire au départ.

M. Echo tient à féliciter en personne Gérard Chevalier, le correspondant de Centre Presse. Celui-ci a réussi à boucler le marathon Poitiers-Futuroscope. Bon d’accord, il a fait plus que les 4h espérées (4h40 au final) mais l’essentiel est ailleurs : finir. Ce n’est finalement que 2 heures et 23 minutes de plus que le vainqueur. Comme il le dit lui-même (en parlant du marathon bien sûr) : « Je n’en connais pas de facile« .

Gérard raconte son expérience dans l’édition de demain lundi de Centre Presse.

Le quiz futuriste de M. Echo

Samedi 4 février, à l’occasion de l’inauguration de l’exposition « Futuroscope, 25 ans de Passion » (visible au centre commercial des Cordeliers jusqu’au 18 février), M. Echo a été témoin de ce drôle de rassemblement. Sur cette photo souvenir, sauras-tu retrouver les Poitevins venus du futur ? Attention, il n’y pas de piège.