Partie de pong géant sur la façade de la mairie

Image3En voilà une bonne idée… du moins pour ceux qui ont plus de 30 ans ! Mercredi et jeudi, la ville de Poitiers a organisé des parties géantes de Pong sur la façade la mairie dans le cadre de la Gamers Assembly qui se déroule ce week-end. Pong, c’est ce jeu né en 1972 qui consistait à renvoyer une balle blanche avec deux barres blanches. L’ancêtre du jeu vidéo ! « Le meilleur jeu de tous les temps » a même signalé un collègue qui a effectivement plus de 30 ans.

 

Publicités

Ce n’est pas de la menthe à l’eau qui coule place Lepetit

L'eau était verte ce matin, dans les jets de la place Lepetit.

L’eau était verte ce matin, dans les jets de la place Lepetit.

Elle avait une drôle de couleur verte, l’eau des jets de la place Lepetit, à Poitiers (face au palais de justice), ce matin. En voyant ça, on a illico imaginé plusieurs explications.

Un coup des bistrotiers de la place, qui y auraient versé de la menthe pour attirer des clients ?  Un coup des écologistes, qui auraient décidé de manifester ainsi pour qu’on repeigne les pavés du secteur piétonnier en vert ? Un coup de soleil sur la tête de Monsieur Écho qui aurait modifié sa vision chromatique ?

Finalement, on a eu la réponse au téléphone de la part de la Mairie. Le vert était dû à la présence d’algues microscopiques qui se développent quand il fait chaud. Les services municipaux ont refait les niveaux de chlore dans la pompe de la fontaine  et l’eau a retrouvé son reflet habituel quelques minutes seulement après notre coup de fil.

L’énigme de M. Echo

Image

Le schéma qui été censé aidé M. Echo.

Le schéma qui était censé aider M. Echo.

C’est une première pour M. Echo ! Jamais, il n’a eu à faire face à une telle demande. Lundi, vers 17h30, un couple de néo-poitevins est venu à Centre Presse avec une véritable interrogation. Monsieur a alors expliqué : « Nous habitons dans un immeuble des Couronneries avec vue sur la ville. De notre fenêtre, nous apercevons un bâtiment blanc, éclairé la nuit, avec des chiens tout en haut. C’est quoi ? » M. Echo se trouva fort dépourvu quand la phrase fut venue. Ce sympathique monsieur n’hésitant à poursuivre, schéma à l’appui : « Vous prenez une perpendiculaire entre la grue de la gare et notre immeuble et vous tombez dessus. »

Et pourtant M. Echo a résolu cette énigme de début de semaine. Les chiens ne sont pas des chiens mais des lionnes et trônent au sommet de la mairie.

La mairie répond à toutes les envies… pressantes

Depuis quelques jours, la nouvelle fontaine a été mise en eau, rue du Puygarreau, derrière la mairie. Seulement voilà, quand on regarde couler de l’eau, des fois, ça donne envie de faire pipi. Et non, il ne faut pas faire pipi dans la fontaine. Donc la mairie a pensé à tout !

De nouvelles toilettes publiques viennent également d’être mises en service, dans le bâtiment de l’hôtel de ville, avec un accès rue Lebascles, juste à côté de la nouvelle fontaine. Une adresse à retenir pour les promeneurs de Coeur d’agglo !

La nouvelle place de M. Echo

Lundi prochain, si tout va bien, le conseil municipal de Poitiers devrait se tenir  .Finalement le conseil municipal ne se déroulera pas dans une salle des Echevins totalement rénovée (il y en avait besoin). Il reste quelques menus travaux. M. Echo n’a pu résister à l’envie de découvrir sa future place en avant premier. De quoi suivre au mieux les débats et d’en faire profiter ses fidèles lecteurs.

Les journalistes de Centre presse proposent de suivre en direct, lundi dès 18h, les débats du conseil municipal de Poitiers autour du vote du budget. Rendez-vous sur www.centre-presse.fr

A deux c’est mieux

WC pour deux !Monsieur Écho a visité hier en avant-première les nouveaux aménagements du rez-de-chaussée de l’hôtel de ville de Poitiers. Avec entre autres de nouveaux sanitaires… où l’adjoint aux finances, Francis Chalard, a fait remarquer à Monsieur Écho que la Ville ne lésinait pas sur les économies : plus de portes ni de cloisons pour séparer les WC !

Monsieur Écho a bien ri, mais précise bien sûr que la situation n’est que temporaire et qu’à la fin des travaux, l’intimité de chacun sera rétablie. Dommage, certains dossiers secrets auraient pu se traiter au petit coin…