Toutes nos félicitations à Damien

Image

M ECHO

Damien, le futur marié.

C’est une tradition. Dès les beaux jours, les cortèges d’enterrement de vie de garçons ou de jeune fille reprennent en centre-ville de Poitiers. Chacun avec son lot de déguisements et autres défis à relever. Samedi, Damien, déguisé en gros bébé, a ainsi dû participer au concours de dunk organisé dans le cadre de l’Urban PB, sur la place Leclerc. Autant le dire tout de suite, Damien n’a pas mis un panier, sans doute n’avait-il pas les yeux en face des trous, mais il a eu droit à son petit succès. M. Echo présente toutes ses félicitations au futur époux et à la future épouse.

Mariage (plein de sucre) pour tous !

Image

Gâteau pour tous !

Gâteau pour tous !

M.Écho colle à l’actualité (et l’actualité colle aux doigts de M.Écho). A l’heure où les députés venaient de dire « Oui » lors du vote solennel de la loi instaurant le mariage pour tous, la rédaction découvrait un « wedding cake ». Comprendre « gâteau de mariage », en américain dans le texte, puisque ce type de création pâtissière nous vient des Etats-Unis où il est de bon ton de fêter son union autour d’une telle pièce montée recouverte d’une grosse couche de pâte de sucre d’un blanc immaculé. On précise qu’avec celle-ci (fabriquée par des boulangers de la Vienne qui se forment à cette nouvelle mode – plus d’infos bientôt dans Centre Presse), on peut faire 70 parts ! M.Écho n’a aucun doute : avec un tel gâteau, c’est « kilos en plus pour tous » !!!

Oui !

Non, Monsieur Écho ne s’intérmariageesse pas qu’aux sex toys. En ce lendemain de Saint-Valentin, il a l’âme beaucoup plus romantique. Car renseignements pris, aujourd’hui, la mairie de Poitiers a reçu deux fois plus d’appels que d’habitude (une dizaine au lieu de 3 à 5) pour prendre rendez-vous… au service des mariages. Il semblerait donc que le 14 février soit une date de prédilection pour faire sa demande et surtout pour dire oui ! Par contre, le tribunal d’instance n’a pas constaté de recrudescence d’appels pour se pacser : une dizaine de rendez-vous ont été pris hier, mais c’est la moyenne habituelle.

Restera à Monsieur Écho à vérifier une autre hypothèse, aux alentours de la Saint-Sidoine : neuf mois après la Saint-Valentin, les maternités enregistrent-elles un pic de bébés ?