Le viaduc Léon-Blum n’inspire pas encore l’amour

Une tentative de cadenas d'amour, ou bien un collier de serrage oublié ?

Une tentative de cadenas d’amour, ou bien un collier de serrage oublié ?

Le viaduc Léon-Blum succombera-t-il un jour à la mode des cadenas d’amour, comme le Pont des Arts à Paris, ou le Brooklyn Bridge à New-York ? On y a cru, il y a quelques jours, en découvrant ce collier de serrage en plastique qui entourait amoureusement la rambarde métallique (sur la gauche en direction de Poitiers-Ouest). Mais il n’est pas resté très longtemps, victime d’un coup de canif dans le contrat, ou d’une paire de ciseaux intercommunale… Il faut dire que la configuration du viaduc n’est pas propice à ce type de déclaration d’amour métallique : les trous des garde-corps sont un peu petits et les rambardes sont un peu trop épaisses.

Publicités

Poitiers- le chantier de la passerelle des Rocs attire les habitants

Le beau temps aidant, le chantier de déconstruction de la passerelle des Rocs à Poitiers devient une attraction quasi touristique. Lundi après-midi, c’est en petits groupes que les habitants du quartier mais aussi de simples curieux se sont massés devant le débouché de la passerelle pour voir les préparatifs et la mise en place des deux grues qui vont entrer en service le lendemain. De l’autre côté de l’avenue de Nantes, la maison Rolland est vidée de ses aménagements intérieurs.

Des tireurs de ligne pour la grue de la passerelle des Rocs

L’installation de la première grue devant servir au démantèlement de la passerelle des Rocs a nécessité mercredi sa mise en place mais aussi de tirer une quinzaine de câbles électriques sur plusieurs centaines de mètres afin de permettre l’alimentation du chantier.