Il a neigé sur les enzos de l’été

Image

La neige !

La neige !

Monsieur Echo aime bien envoyer des boules de neige. Mais pour fêter la nouvelle année, il va peut-être plutôt envoyer une boule à neige. Pas une vraie, hein, parce que ça casse et que ça peut faire mal. Mais une boule à neige virtuelle, comme en propose le site internet de la mairie de Poitiers (www.poitiers.fr). Il s’agit de la carte de voeux que la Ville met à disposition de chacun. Il suffit de cliquer, de choisir son visuel et de mettre l’adresse courriel du destinataire. Il y a quatre visuels… tous déclinés sur la même thématique : les « enzos » sur la place Leclerc. Les enzos, ce sont ces canapés en plastique très colorés qui ont été installés sur la place l’été dernier (rappelez-vous, M.Écho en avait déjà parlé ici et , et aussi ). Les différents personnages (maman et fille qui mangent un hamburger sur un enzo rose ; jeune femme qui lit sur un enzo vert ; amoureux enlacés sur un enzo bleu ; et ados au repos sur un enzo orange) sont enfermés dans la boule, avec en fond les façades des bars de la place Leclerc. Et quand on retourne la boule, hop, il neige sur eux.

Monsieur Écho apprécie le clin d’oeil et trouve ces cartes bien conçues mais avertit les Poitevins : pas la peine d’aller sur la place pour essayer de reproduire ces visuels en vrai. D’abord parce qu’il ne neige pas (eh oui, M.Écho est perspicace !). Et surtout parce que les enzos (bien que visiblement la Ville les ait choisis comme emblèmes) ne sont plus dehors en ce moment. Ils ne supportent apparemment que la neige virtuelle, et pas le froid réel !

Publicités

Cher Papa Noël

Image

Une boîte jaune pour le bonhomme rouge.

Une boîte jaune pour le bonhomme rouge.

Ceci est une boîte aux lettres réservée aux enfants sages ! Monsieur Écho signale que ce n’est pas la peine d’y glisser une enveloppe avec le chèque pour régler la dernière facture du plombier, ni même la carte de voeux pour Mamie. Cette boîte, spécialement installée par La Poste sur le chalet près du grand sapin, place Leclerc à Poitiers, est réservée aux lettres au Père Noël. Toutes les lettres, qu’elles soient adressées « rue des Rennes en Laponie » ou « place des Nuages au Ciel » seront transmises à ce cher Papa Noël… ou du moins à son secrétariat, mis en place par la Poste à Libourne.

Après les vignes, les canapés

A chaque semaine, son nouveau décor ! Après les pieds de vignes bien alignés la semaine dernière, la place Leclerc s’est aujourd’hui couverte de vieux canapés (pour un spectacle cet après-midi). Monsieur Echo se dit que la mairie devrait penser à tenir un calendrier avec les différents décors prévus chaque samedi…. et le tenir à disposition des jeunes mariés. En venant à la mairie choisir la date de la cérémonie, ils pourraient ainsi tenir compte du paysage qui les attendra à la sortie de l’hôtel de ville pour les photos souvenirs…

 

Une nouvelle découverte sous Coeur d’agglo

Monsieur Echo a fait une nouvelle découverte sous Coeur d’agglo. Mais il ne s’agit ni d’un mur antique, ni d’un sarcophage médiéval, ni d’un morceau d’arène gallo-romaine… Il s’agit d’un « vestige » beaucoup plus récent (mais alors vraiment beaucoup) puisqu’il date du XXIe siècle. Monsieur Echo a en effet vu cette « trappe » dissimulée sous les pavés de la place. Une fois soulevée, elle révèle un tableau électrique !

Les canards voulaient aller au Dauphin

(Photo sd)

Un fidèle lecteur de la rubrique Monsieur Echo a été surpris de voir ce couple de canards place Leclerc. Il est vrai que les volatiles ont plutôt leurs habitudes dans le parc de Blossac ou au bord du Clain. Il semble même que les deux canards avaient l’intention de boire un coup au bar le Dauphin à moins qu’ils ne souhaitaient profiter du pain de la boulangerie voisine. Une chose est sûre en tout cas, selon le témoignage du photographe, le couple d’oiseaux semblait ravi de la nouvelle place Leclerc… et n’ont pas glissé sur les pavés.

Ils vont mettre le feu place Leclerc

crémation bonhomme carnavalL’an dernier, à cause des travaux de Coeur d’agglo, le carnaval s’était déroulé autour de la place du marché. C’est là-bas que Poitiers Jeunes, association organisatrice de l’événement, avait fait brûler le Bonhomme carnaval.

Mais cette année, la place Leclerc est à nouveau praticable ! Sauf que quand il a été question de faire cramer un gros truc sur les jolis pavés tout blancs qui font la fierté de la mairie, il paraît que ça n’a pas été évident d’obtenir l’autorisation. C’est pourtant chose faite : Poitiers Jeunes mettra bien le feu, à 19h30 le mardi 21 février, à une « construction » (une chose spécialement créée pour le carnaval mais qui ne sera pas un Bonhomme), en prenant moult précautions pour que la place ne perde pas sa blancheur immaculée. Ni suie ni cendres, ont promis les fêtards.

Monsieur Écho se dit quand même qu’Alain Claeys va peut-être y réfléchir à deux fois au moment de confier les clés de la ville aux carnavaliers…