Tous des Clowns ?

Devant le collège du Jardin des Plantes à Poitiers.

A chaque élection, c’est la même histoire. Les affiches officielles des candidats disposées à proximité des bureaux de vote sont taguées, barbouillées, arrachées, lacérées… avec un certain manque d’originalité. A Poitiers, devant le collège du Jardin des Plantes, les candidats à la présidentielle ont été affublés d’un nez rouge. De là à dire que ce sont tous des clowns…

Publicités

Où sont les femmes ? Elles servent le café !

POITIERS PATRICK LAVAUD

Beaucoup d’hommes et peu de femmes aux Etats Généraux de la ruralité (Photo Patrick Lavaud)

A l’exception de la préfète qui n’a pas dit un mot mais qui a pris place au côté du ministre, la seule femme aperçue sur la scène palais des congrès du Futuroscope où étaient réunis les représentants des Départements de France, jeudi et vendredi derniers, est la personne chargée de porter le café aux intervenants des différentes tables rondes.

Les conseillers départementaux de gauche de la Vienne ne se sont pas privés de le faire remarquer. Si la parité est une réalité arithmétique dans les conseils départementaux, il reste du travail à faire pour qu’elle s’impose dans les cercles dirigeants.

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

Nuit Debout, c’est quoi le message ?

echo 2

Un message politique destiné aux Bitards ?

Lundi soir, lors de la manifestation des « Nuit Debout » au conseil municipal de Poitiers, nous avons remarqué une drôle de pancarte au milieu des autres messages un peu plus politiques. Elle représentait un sexe d’homme dessiné et cette phrase : « Niveau 2,80 g d’alcool ». On a cherché longtemps la signification et la portée du message. Finalement, on penche pour cette hypothèse : ce dessin serait destiné au maire de Poitiers qui accorde chaque année une subvention à l’ordre estudiantin du Bitard, réputé pour son appétit de la gaudriole et ses soirées arrosées. Récemment, la blanche verge des Bitards sur le campus avait été attaquée par des féministes poitevines.

Parlez-vous le « Nuit Debout » ?

Quelques signes à connaître avant d'entrer dans le débat.

Quelques signes à connaître avant d’entrer dans le débat.

Depuis samedi, le mouvement « Nuit Debout » a fait des émules à Poitiers. Chaque jour, à partir de 18h, le débat s’installe sur la place Leclerc. Pour que ça soit plus fluide, des militants ont publié sur leur tumblr un mode d’emploi qui emprunte un peu à la langue des signes, dont on vous parle tous les mardis, et beaucoup aux us et coutumes des assemblées générales. La formule avait déjà été testée, en 2006, dans les AG étudiantes contre le contrat première embauche. Si vous n’êtes pas un révolutionnaire chevronné, ni un habitué de ce type d’agora, on vous conseille de vous entraîner à l’aide du schéma ci-contre.

Grandeur et décadence

photo belin

Bruno Belin se vend moins bien à la FNAC que le dernier album d’Astérix.

En découvrant la semaine dernière dans les bacs de la FNAC à Poitiers, «  Elu local : pour quoi faire ? « , le dernier livre de Bruno Belin (président du conseil départemental de la Vienne), en soldes à 40 %, on se disait que les carrières politiques peuvent rapidement passer de grandeur à décadence. Ce lundi, plusieurs exemplaires attendaient toujours preneur. Allez encore un effort, et on pourra trouver l’ouvrage vraiment pas cher à la prochaine braderie Emmaüs.

 

Quand les socialistes trinquent

Certains partis politiques prennent des gamelles, d’autres traînent des casseroles, la fédération du Parti socialiste de la Vienne, elle, s’offre un gobelet en plastique. Vendredi soir, aux bois de Saint-Pierre, la fédération organisait un pot pour en l’honneur de Jean-François Macaire, qui vient de céder gobelet PSla direction du parti, après son élection à la tête du conseil régional. Pour l’occasion, les militants avaient commandé des verres en plastique, on ne peut plus collector. Un détail que n’a pas manqué d’immortaliser notre copain du blog Poitiers Politique, à qui nous avons chipé la photo sur son compte Twitter.