Ah, les poses de première pierre…

A 11h15…

S’il y a bien un sujet qui sidère toujours Monsieur Écho, c’est la « pose de première pierre ». Dans sa carrière – qui commence à être un peu longue -, Monsieur Écho a été régulièrement invité à ce type de manifestation, le plus souvent par des bailleurs sociaux. Ce matin, c’était Logiparc qui en organisait une, aux Trois-Cités. Comme toujours, la première pierre était un parpaing. Comme toujours, c’était loin d’être le premier parpaing, puisque la construction est déjà en train de sortir de terre. Comme toujours, un faux socle avait été prévu pour la circonstance, à bonne distance de la vraie construction. Comme toujours, un tout petit bac de béton avait été fraîchement préparé, et assorti d’une truelle. Comme toujours, les élus s’y sont collés, y allant chacun de leur technique, de leurs conseils et de leurs moqueries. Comme toujours, ça a pris un bon moment, le temps que le parpaing soit enfin posé sur sa petite couche de béton frais. Et comme toujours, Monsieur Écho s’est demandé ce que devenait cette première pierre, une fois la cérémonie terminée. Eh bien, cette fois, Monsieur Écho a eu sa réponse : alors que les officiels ont quitté les lieux pour aller inaugurer d’autres logements un peu plus loin, il est repassé sur place dix minutes après. Le parpaing avait déjà été enlevé, et le socle bien nettoyé de toute trace de béton ! C’était bien la peine qu’après l’avoir posé, le député-maire s’évertue à tapoter dessus avec le dos de la truelle comme un vrai pro de la maçonnerie.

A 11h30…