Une tache, est-ce bien malin ?

Une tache pour les uns, une tâche pour d'autres.

Une tache pour les uns, une tâche pour d’autres.

« Soyons la tache maligne au cœur de la structure »… Ce slogan d’inspiration révolutionnaire a fait son apparition sur plusieurs murs de Poitiers ces derniers jours, au TAP (notre photo), à la fac de sciences humaines et arts, etc.  Probablement inspiré par le mouvement d’opposition à la loi travail, il va surtout en donner (du travail) à ceux qui devront l’effacer. Est-ce bien malin ?

Publicités

Un drôle de message rose sur l’ex Printemps

Image

BLOG printemps ok

Difficile de passer à côté.

Depuis plusieurs jours, un tag est visible sur les fenêtres du bâtiment de l’ancien Printemps. Un gros mot rose dont la décence empêche M. Echo d’écrire. M. Echo ne sait pas quel est l’auteur de cette « oeuvre » ni comment il a fait pour monter là-haut. Par l’extérieur ou l’intérieur ? A moins qu’il s’agisse de la première nouvelle enseigne attendue dans les prochains mois.

 

M. Echo a maintenant quelques précisions. Ce tag a été réalisé de l’intérieur. Les auteurs sont entrés par effraction. Il devrait être enlevé demain vendredi.

La guerre du tag est déclarée

Image

... et réciproquement !

… et réciproquement !

Monsieur Écho a vu ce tag, près du centre de conférences de la gare de Poitiers… Si le tag en lui-même n’a absolument rien de marquant, Monsieur Écho a été interpellé par la mention qui l’accompagne : « Effacer ce tag n’engrainera (sic) que sa réitération prochaine ». Hormis l’emploi hasardeux du verbe « engrainer » (d’après sa définition, le verbe « engrainer » signifie, selon le cas, appâter le poisson, ajouter des végétaux à la nourriture d’un cheval, envenimer ou chercher des noises), M. Écho doute de l’efficacité du message. Connaissant la politique de nettoyage de la Ville en matière de tag, il serait tenté d’écrire : « Réitérer ce tag n’entraînera que son effacement prochain » !!!