Attention à la marche !

Vous ne le savez peut-être pas, mais bientôt les voitures sortiront du parking Carnot (Il paraît qu’il faut dire hôtel-de-ville) par la rue Charles-Gide. Aujourd’hui, la sortie piéton à l’arrière du parking est condamnée. Vu le trou énorme creusé par les premières pelleteuses, c’est quand même mieux.

Les ficelles des ouvriers du Tripode

Lors de son passage mercredi matin sur le chantier du « Tripode », le noeud routier desservant la sortie Nord de Poitiers, Monsieur Echo a regardé avec attention des ouvriers en train de mettre en place les systèmes d’éclairage public des giratoires. En fait, que cela soit sur un mât de bateau ou sur un mat d’éclairage, les ficelles du métiers sont similaires. C’est justement avec une ficelle (servant de guide) lancée du haut du mât que les fils électriques du lampadaire ont été tirés jusqu’à la connexion du bas du pylone.

La pose des élements du réverbère nécessite une nacelle car il faut travailler à neuf mètres de hauteur.

La grande passerelle, cette fois c’est fait !

Après avoir fait le pied de grue pendant deux jours, M. Echo a finalement dû sortir de son lit en urgence ce matin pour assister en direct au levage de la première partie du tablier de la grande passerelle des Rocs. M. Echo a bien fait de ne pas s’octroyer une grasse matinée. L’opération a débuté à 8h et il n’a fallu qu’une petite heure aux deux grues géantes pour déposer les 150 tonnes de béton. M. Echo n’a même pas eu le temps de prendre son magnifique casque.

Voir la galerie photo sur centre-presse.fr

Aujourd’hui peut-être… ou alors demain…

passerelle

Eh oui, comme en témoigne cette photo prise aujourd’hui mercredi en fin de journée, la passerelle des Rocs est toujours entière. Quelques badauds ont encore attendu le début de son démontage, toujours en vain. GTM Bretagne, l’entreprise en charge du chantier, poursuit les préparatifs et n’a pas annoncé le moment exact de la dépose du premier tronçon.

Quand la mairie lui avait annoncé que ce serait « le chantier du siècle », Monsieur Écho n’avait pas compris que ça durerait un siècle…

Poitiers- le chantier de la passerelle des Rocs attire les habitants

Le beau temps aidant, le chantier de déconstruction de la passerelle des Rocs à Poitiers devient une attraction quasi touristique. Lundi après-midi, c’est en petits groupes que les habitants du quartier mais aussi de simples curieux se sont massés devant le débouché de la passerelle pour voir les préparatifs et la mise en place des deux grues qui vont entrer en service le lendemain. De l’autre côté de l’avenue de Nantes, la maison Rolland est vidée de ses aménagements intérieurs.

A deux c’est mieux

WC pour deux !Monsieur Écho a visité hier en avant-première les nouveaux aménagements du rez-de-chaussée de l’hôtel de ville de Poitiers. Avec entre autres de nouveaux sanitaires… où l’adjoint aux finances, Francis Chalard, a fait remarquer à Monsieur Écho que la Ville ne lésinait pas sur les économies : plus de portes ni de cloisons pour séparer les WC !

Monsieur Écho a bien ri, mais précise bien sûr que la situation n’est que temporaire et qu’à la fin des travaux, l’intimité de chacun sera rétablie. Dommage, certains dossiers secrets auraient pu se traiter au petit coin…