Un char et un crétin au top de la rétro de M. Écho

C’est la saison, on appelle ça un marronnier dans le jargon journalistique. Tout le monde regarde dans le rétro.

Centre Presse parle du blog de M. Écho et a sélectionné un article par mois parmi les plus plébiscités en 2014 par les internautes, c’est-à-dire vous tous qui suivez nos pérégrinations dans le paysage poitevin. Au top des sujets qui vous ont plu : un char du RICM perdu aux Trois-Cités, un twittos qui se croyait malin mais qui était surtout crétin et une partie de jambes en l’air qui n’en était pas une. Bonne lecture !

L'article sur lengin du RICM au pied de l'une des tours des Trois-cités, a été vu plus de 6.000 fois

L’engin du RICM au pied de l’une des tours des Trois-cités.

Un engin blindé du RICM perdu aux Trois-Cités

Image

L'engin du RICM au pied de l'une des tours des Trois-cités.

L’engin du RICM au pied de l’une des tours des Trois-cités.

Ce n’est pas tous les jours que l’on croise un convoi militaire dans les Trois-Cités à Poitiers mais cela a été le cas ce mercredi matin.

Un engin blindé  (vraisemblablement un AMX 10 Rc) du RICM (régiment d’infanterie – chars de marine) portant le nom de la ville de Toulon a en effet traversé le quartier des Trois-Cités. Comme ce secteur est depuis lundi dernier l’objet d’un chantier de rénovation urbaine, le cortège de véhicules (dont un camion lourd) escortant l’engin blindé a suivi l’itinéraire de la déviation mise en place. Sauf que comme M. Echo la veille, le convoi s’est engagé par erreur dans la rue de l’ancien émetteur, impasse menant au gymnase des Sables. Il a donc fallu bien engager des manoeuvres, à savoir une marche arrière fort bien ordonnée afin de retrouver la bonne route.

Ah, les poses de première pierre…

A 11h15…

S’il y a bien un sujet qui sidère toujours Monsieur Écho, c’est la « pose de première pierre ». Dans sa carrière – qui commence à être un peu longue -, Monsieur Écho a été régulièrement invité à ce type de manifestation, le plus souvent par des bailleurs sociaux. Ce matin, c’était Logiparc qui en organisait une, aux Trois-Cités. Comme toujours, la première pierre était un parpaing. Comme toujours, c’était loin d’être le premier parpaing, puisque la construction est déjà en train de sortir de terre. Comme toujours, un faux socle avait été prévu pour la circonstance, à bonne distance de la vraie construction. Comme toujours, un tout petit bac de béton avait été fraîchement préparé, et assorti d’une truelle. Comme toujours, les élus s’y sont collés, y allant chacun de leur technique, de leurs conseils et de leurs moqueries. Comme toujours, ça a pris un bon moment, le temps que le parpaing soit enfin posé sur sa petite couche de béton frais. Et comme toujours, Monsieur Écho s’est demandé ce que devenait cette première pierre, une fois la cérémonie terminée. Eh bien, cette fois, Monsieur Écho a eu sa réponse : alors que les officiels ont quitté les lieux pour aller inaugurer d’autres logements un peu plus loin, il est repassé sur place dix minutes après. Le parpaing avait déjà été enlevé, et le socle bien nettoyé de toute trace de béton ! C’était bien la peine qu’après l’avoir posé, le député-maire s’évertue à tapoter dessus avec le dos de la truelle comme un vrai pro de la maçonnerie.

A 11h30…

Erotisme aux Trois-Cités

Quand M Echo a fait cette photo au milieu du chantier de la Mérigotte (quartier des Trois-Cités), il trouvait intéressant l’idée de cette tour dressée en arrière plan de deux tas de terre. Mais voilà, sa voisine de bureau y a aussitôt vu quelque chose de plus phallique et de plus sensuel. Et vous ? Vous voyez une tour entre deux collines… ou autre chose ?

Wikipedia: In British English, a tout is any person who solicits business or employment in a persistent and annoying manner. »

Ils courent ils courent le préfet et le député maire de Poitiers

C’est peut-être leurs longues jambes ou l’habitude de faire des visites de quartier au pas de course, mais au début de leur visite des Trois-Cités (Poitiers) ce jeudi 16 février, le préfet de région Poitou-Charentes Yves Dassonville et le député-maire Alain Claeys ont pris une notable avance sur le reste du cortège.

Une visite de quartier à Poitiers, cela permet aux habitants de s’exprimer

Jeudi après-midi, la visite officielle du préfet de Poitiers Yves Dassonville et des autorités municipales aux Trois-Cités a attiré l’attention d’une habitante. De son balcon, la dame a interpellé le cortège. Apprenant le but de la visite, elle s’est exclamée: c’est la semaine dernière qu’ils auraient du venir. J’avais péniblement 14 ° C dans mon appartement… Il est là, M. Macaire?  Je vais lui en causer deux mots…

Cette habitante aurait aimé dire à Jean-François Macaire tout le bien qu'elle pensait du chauffage de son appartement lors des très basses températures de la semaine dernière

 » Heureusement pour lui, le président de Sipea Habitat et de Logiparc s’était fait représenter.

M. Echo est un grand romantique

Seul dans le parc de Blossac en ce premier samedi de février, M. Echo a été touché par le lever du soleil sur les Trois-Cités. M. Echo n’est pas que marrant ou méchant, il lui arrive d’être romantique. La honte…