Garage à vélo ?

Piéton, poussette, fauteuil, passez votre chemin !

Mauvais timing. Le jour où le gouvernement présente son plan vélo (deux semaines après la date prévue parce que Nicolas Hulot a préféré quitter le peloton ministériel), et le jour où Centre Presse fait le point sur le plan vélo de Grand Poitiers (qui avance doucement, mais sûrement), voilà qu’on croise le vélo d’un cycliste malotru qui se permet de stationner sa monture et sa carriole au beau milieu d’un trottoir de Poitiers. Les piétons, les bébés en poussette, et les handicapés en chaise roulante ne le félicitent pas !

Publicités

Quand le vélo vole dans l’arrêt de bus

Vu comme ça, rien d’anormal…

Avoir une vision de l’avenir, c’est toujours formidable. Découvrir ce que deviendra votre ville dans deux ou trois ans, c’est même génial. Ainsi, quand Grand Poitiers propose des vues d’une rue ou d’un quartier après transformation, on adore se projeter dans ce futur paysage. Et il faut bien l’avouer, c’est souvent bien fait. En plus des nouveaux aménagements, l’architecte aime y ajouter des personnages pour que la scène soit plus réelle : des jeunes qui marchent, une maman avec une poussette, un monsieur qui tient un chien en laisse, ou encore des cyclistes. Tiens ! En parlant de cycliste, sur l’un des documents fourni par les services de Grand Poitiers au sujet du réaménagement de la rue de l’Université à Poitiers, on voit une femme blonde de dos sur un vélo. Rien d’anormal. Mais quand on zoome, on découvre que cette femme blonde à vélo a été dupliquée par erreur certainement (ou par défi du graphiste, ce qui serait encore plus drôle) dans l’arrêt de bus juste à côté. On a même l’impression que la bicyclette est en légère suspension et qu’elle vole au dessus des pavés.

Quand on y regarde de plus près, on se demande ce que fait ce vélo (cercle rouge) dans l’arrêt de bus.

Une nouvelle d’oeuvre d’art contemporaine ?

Depuis quelques semaines (voir plus), M. Echo passe devant ce vélo accroché à une barrière en haut de la rue du Moulin-à-vent à Poitiers. Récemment, la roue arrière a été pliée en deux, ce qui laisse penser que le propriétaire ne donne plus signe de vie (on s’en doutait un peu). Aujourd’hui, M. Echo constate que ce vélo est désormais retourné dans tous les sens donnant un petit air d’art contemporain urbain. Mais il paraît que les puristes n’apprécient que très modérément cette nouvelle œuvre d’art .

Régime sans selle

M. Echo a été surpris de voir jeudi soir un vélo d’appartement stationner sur le trottoir. Ce vélo semble plutôt destiné à la casse plutôt qu’à un exercice en plein air. M. Echo en revanche ne sait pas si le -ou la- propriétaire de ce vélo a décidé de débuter un régime sans selle ou s’est offert un appareil flambant neuf pour se muscler les cuisses.