Ces affiches qui la fichent mal

En février, les réseaux sociaux s’étaient largement moqués de l’affiche (très orange) qui annonçait le salon des loisirs créatifs à Poitiers qui, il faut bien l’avouer, ressemblait plus à une annonce des années soixante dix pour le nouveau lave-vaisselle à la mode qu’à une annonce de 2017 pour l’activité tendance que sont les arts créatifs.

Non cette affiche ne date pas de 1977 !

 

 

 

 

 

 
Depuis plusieurs jours, les Poitevins ont découvert une autre affiche en 4×3 consacrée aux « Journées bien-être et santé ». Pas de couleur vive mais une large partie du texte est complètement illisible si vous passez à côté en voiture. Sachant que l’on parle de santé on pourrait penser qu’il s’agit d’une consultation géante chez l’ophtalmologue. On pourrait même imaginer un jeu : Si vous parvenez à lire la date (on vous aide : 17 et 18 mars), vous avez le droit d’y aller.

Blague à part, on s’interroge quand même à la rédaction : N’existe-t-il pas sur Poitiers et ses environs de bons graphistes ou de bonnes agences de communication ?

Si vous arrivez à lire la date, vous avez gagné !

Le « N’importe quoi Friday »

flashfriday

Une pub pour le Flash Friday… ou comment mettre le Black Friday à toutes les sauces.

Aujourd’hui, c’est Black Friday aux États-Unis… et aussi en France. Poitiers n’échappe pas à cette mode commerciale. L’îlot des Cordeliers en centre-ville propose d’entrer dans une Black Room (ne pas confondre avec une backroom!) les yeux bandés (ne pas confondre non plus avec d’autres jeux) pour trouver des chèques cadeaux. Pour rappel, le Black Friday (vendredi noir en anglais pour ceux qui ont eu 2/20 au bac) se déroule le lendemain du repas de Thanksgiving et marque traditionnellement, de l’autre côté de l’Atlantique, le coup d’envoi de la période des achats de fin d’année avec des soldes importants. En France, s’engouffrer dans ce nouveau coup commercial devient donc tendance. On s’autorise même à le mettre à toutes les sauces. Ainsi aujourd’hui dans notre journal préféré, on a vu une publicité parlant du Flash Friday. Là, on frôle le « N’importe quoi Friday ».

Où sont les femmes ? Elles servent le café !

POITIERS PATRICK LAVAUD

Beaucoup d’hommes et peu de femmes aux Etats Généraux de la ruralité (Photo Patrick Lavaud)

A l’exception de la préfète qui n’a pas dit un mot mais qui a pris place au côté du ministre, la seule femme aperçue sur la scène palais des congrès du Futuroscope où étaient réunis les représentants des Départements de France, jeudi et vendredi derniers, est la personne chargée de porter le café aux intervenants des différentes tables rondes.

Les conseillers départementaux de gauche de la Vienne ne se sont pas privés de le faire remarquer. Si la parité est une réalité arithmétique dans les conseils départementaux, il reste du travail à faire pour qu’elle s’impose dans les cercles dirigeants.

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

Changez de trottoir… si vous le pouvez

Image

003

Le mieux quand on est piéton rue de Blossac…

Au hasard de ses balades dans Poitiers, Monsieur Echo a découvert la rue qui rend fou ! Rue de Blossac, en raison des travaux de ravalement de façade, un panneau invite le piéton à prendre le trottoir d’en face, sur lequel un second panneau, exactement à la même hauteur, en raison de travaux de voirie, invite le piéton à traverser la rue. Les responsables de ces deux chantiers ne se sont visiblement pas concertés : l’idée même de le faire ne leur a pas traversé l’esprit.

004

… C’est de marcher sur la route !

 

 

2016, l’année des patrons !

On a repéré les mauvaises dates du calendrier 2016.

On a repéré les mauvaises dates du calendrier 2016.

Bonne nouvelle, les calendriers 2016 de Centre Presse sont arrivés. Mauvaise nouvelle, ils recèlent quelques chausse-trapes pour les salariés. D’abord, 2016 est une année bissextile, avec un lundi 29 février, soit un jour de boulot en plus. Ceci dit, il sera  rattrapé par le 15 août. Celui-ci tombe un lundi, alors qu’on aurait eu droit au dimanche sans cette fameuse année bissextile.

En revanche, là où ça se gâte, c’est avec les jours fériés. Parce que quatre d’entre eux coïncident avec un dimanche : le 1er et le 8 mai, le 25 décembre et le 1er janvier (2017, mais quand même). Bref, quatre jours de congés en moins, ça fait quasiment une semaine de gagnée pour les patrons. On espère qu’ils auront au moins l’élégance de ne pas trop se lamenter sur le coût du travail en 2016.

Petit patrimoine piteux au TAP

Image

photoecho

L’un des deux totems de la rue de la Marne.

Depuis plusieurs semaines (voire plus), rue de la Marne, les totems censés donner des renseignements à l’entrée du TAP (Théâtre Auditorium de Poitiers) sont dans un état pitoyable. En ce week-end qui célèbre les journées du patrimoine, cela fait très mauvais genre. D’autant plus dommage que la visite des coulisses du TAP est, elle, très intéressante.

Bonne fête maman… et n’oublie pas de laver les vitres !

photo echo  fete de mères

Et en plus, il y a un litre de détergent offert !

Dimanche pour la fête des mères, des millions de mamans en France devraient recevoir un collier de nouilles mal fait, un dessin un peu raté, un bouquet de fleurs arrachées dans le bac à géraniums ou un poème ânonné… Et ces millions de mamans écraseront une larme devant ces cadeaux qui viennent du cœur.
En revanche, on connaît plusieurs mamans qui pourraient vous renvoyer à la tronche ce cadeau que nous avons découvert dans un rayon d’une grande surface de bricolage de Poitiers : Un lave-vitres électrique ! Mais si ! C’est forcément pour les mamans, c’est marqué dessus : « Spécial fêtes des mères » (Et en plus, il y a un 1 litre de détergent offert. Génial !) Si depuis des années, les femmes luttent pour une plus juste répartition des tâches ménagères dans les foyers, elles ont aujourd’hui le droit de hurler contre cette fête des mères des supermarchés qui les enferment dans des clichés.